Cameroun : Un mort dans une partie de chasse à Okola

Un mort dans une partie de chasse à Okola | © YouTube/Illustration
Un mort dans une partie de chasse à Okola | © YouTube/Illustration

Martin Mvogo Etémé a été tué par un coup de feu parti de l’arme de son fils.

Dans l’après-midi du 8 avril 2016, Martin Mvogo Etémé, 62 ans, initie une partie de chasse dans la forêt du village Ngobassi, dans l’arrondissement d’Okola. Pour ce faire, il invite l’un de ses fils, Mvogo P., 19 ans, à l’accompagner. Au bout de quelques heures, la recherche du gibier se révèle infructueuse et, rendu en milieu de soirée, les deux hommes décident de retourner au village.

Toutefois, autour de 22 heures, le fils est prestement réveillé par son père. Ce dernier souhaite se relancer à l’assaut du gibier dont il croit maîtriser les repères à ce moment-là. « Papa chassait depuis plus de 38 ans. Il savait souvent à quel endroit se cachaient les animaux », laisse entendre Mvogo P. Le fils s’exécute donc et suit son père dans la forêt. « Je marchais à environ 3 mètres de lui. On avait nos torches mais on ne voyait pas parfaitement », explique le jeune homme qui poursuit : « A un moment mon père s’est arrêté et a commencé à tirer. Je me suis dit qu’il avait vu des hérissons et qu’il tentait justement de les abattre ».

A en croire Mvogo P, les événements semblent s’être enchaînés assez rapidement. « Pendant que papa tirait, j’ai aussi apprêté mon fusil pour chercher le gibier. Tout à coup, un oiseau -je crois que c’était une perdrix- est venu se poser au bout du canon de mon arme. Par réflexe, j’ai tiré », relate Mvogo P. Les projectiles du coup de feu fatal achèvent malheureusement leur course dans la tête de Martin Mvogo Etémé qui s’écroule et meurt sur le champ.

Les éléments de la brigade de gendarmerie d’Okola ne parviendront au lieu du drame que plusieurs heures plus tard pour constater la situation. Une enquête a été ouverte mais les informations recueillies auprès des enquêteurs laissent croire que ceux-ci privilégient la piste de « l’accident de chasse ». D’ailleurs, après avoir été entendu à la brigade sur les circonstances ayant entraîné le décès de son père, le fils Mvogo, le dernier d’une fratrie de plusieurs, a été relaxé.

Source : © Cameroon Tribune

Par Ghislain Ayina NYASSA (DDCOM-Lékié)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : Un mort dans une partie de chasse à Okola"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Moussa Haman-adji

Ce qu’on voyait dans les films ou lisait dans les romans policiers où il ressort quelquefois que c’est un homicide camouflé en accident de chasse.
Histoire d’ouvrir l’œil, et le bon.

wpDiscuz