Cameroun – Mondial de volley-ball : Les Lions en ballotage défavorable – 04/09/2014

Battus lundi (3-1) par le Venezuela, la sélection messieurs s’est compliquée la tâche en Pologne.

« Même le Venezuela ? » Oui, même le Venezuela (35e mondial) a battu le Cameroun lundi lors de sa deuxième sortie aux Championnats du monde de volley-ball en Pologne.

Mais les Lions (22es mondiaux) ont cette fois  arraché un set à leur adversaire sud-américain, perdant ainsi par 3-1 (25-22, 25-21, 31-33, 25-14). Les  Lions se sont épuisés au troisième set, négocié de haute lutte et ils n’ont pas pu repartir. « J’essaie de trouver des mots qui pourraient décrire cette rencontre mais je n’en trouve pas. Nous avons très mal commencé la compétition. Je ne sais pas ce qui se passe », a confié le capitaine des Lions, Jean Patrice Ndaki, au cours de la conférence de presse d’après-match en Pologne.

 Malgré la défaite, le Cameroun a offert un meilleur style de jeu. Ceci peut être justifié par la rotation des effectifs, mais également par l’entrée du passeur de Mendé (France), Georges Kari Adeke. En 2010, il faisait partie de l’expédition italienne. Sa présence sur le terrain a permis de changer la physionomie du jeu, apportant une meilleure distribution du jeu. Il y a clairement du potentiel dans cette équipe. « Nous avons assurément mieux joué que lors du premier match. Nous avons une jeune équipe et je suis sûr qu’ils pourront mieux jouer », confiait aux journalistes en Pologne, le sélectionneur des Lions, Peter Nonnenbroich.

Maintenant, il faut bien récupérer, et penser aux prochaines rencontres. « On peut se surpasser. Rien n’est plié. Je ne suis pas défaitiste. Il est encore possible de faire quelque chose parce que le set arraché aujourd’hui nous maintient quand même e, course », a confié à CT, un arbitre international. Sauf que, les trois derniers adversaires du Cameroun sont des colosses. D’abord demain, l’Argentine (9e mondial). Battus par les Serbes, les Sud-américains veulent faire partie des quatre qualifiés pour le deuxième tour. Et cela se négociera contre les Lions. A Peter Nonnenbroich de trouver la tactique gagnante pour surprendre. Après, il faudra penser aux confrontations face à la Pologne samedi et la Serbie dimanche.

Source : Cameroon Tribune

Par Angèle BEPEDE

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz