Cameroun : la minorité anglophone manifeste pour ses droits

La minorité anglophone manifeste pour ses droits | Ph. © AFP
La minorité anglophone manifeste pour ses droits | Ph. © AFP

La minorité anglophone du Cameroun a manifesté lundi dans l’un de ses fiefs en faveur du retour au fédéralisme dans un Etat officiellement bilingue, où les 20% d’anglophones dénoncent depuis plusieurs semaines leur “marginalisation”.

Quelque 5.000 personnes selon la police ont manifesté à Buéa, la capitale du Sud-Ouest, l’une des deux régions anglophones sur les dix que comptent le Cameroun (qui compte 22 millions d’habitants) à l’appel du Social democratic front (SDF), l’un des principaux partis d’opposition, a constaté un journaliste de l’AFPTV.

Députés et militants du SDF ont manifesté leur solidarité avec enseignants et avocats anglophones qui se sentent marginalisés par la majorité francophone.

Ils ont dénoncé aussi les “brutalités” que subissent d’après eux avocats, enseignants et étudiants anglophones depuis le début de leur fronde fin novembre.

“On n’a jamais donné un ministère des Finances à un anglophone, on a jamais eu un président anglophone, on a jamais eu un président de la Cour Suprême anglophone”, a déclaré à l’AFPTV Ashu Kingsley, leader estudiantin.

De nombreux manifestants ont réclamé le retour au fédéralisme en vigueur au Cameroun entre 1961 et 1972.

Les frustrations des anglophones (environ 20% des 22 millions d’habitants) ont dégénéré en violences fin novembre à Bamenda, chef-lieu du Nord-Ouest proche du Nigeria, l’autre région anglophone, lors d’une grève des enseignants anglophones contre le recrutement de francophones.

Des affrontements entre manifestants et force de sécurité ont fait trois morts, selon le SDF. Le gouvernement a évoqué un mort, imputant la responsabilité aux manifestants.

Ex-colonie allemande, le Cameroun a été divisé en deux par la Société des Nations après la Première guerre mondiale (1914-18): une partie sous la tutelle française et une autre, proche du Nigeria, sous mandat britannique.

Lire la suite à © AFRICANEWS. >>

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Cameroun : la minorité anglophone manifeste pour ses droits"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tchomgoue Tchokodih Gabby Franck

j’aime les termes population l’expression anglaise

Boris Edoa

Le jour que vous comprendrez vraiment la signification du mot bilinguisme, vous vous remettez en question. .pourquoi nos frères et soeurs francophone se plaignent pas qu’ils ont souvent été retrouvé entrain de reprendre une classe parce qu’ils ont une mauvaise note en anglais.

Guy René

Y a-t-il un groupe au Cameroun appelé minorité anglophone???

Suzanne Mappa

Ils veulent mm koi

Suzanne Mappa

Ils veulent mm koi

Suzanne Mappa

On cpose le probatoir ils cpose pa on échou a lexam pr langlais il st fvorisé pr le trvail prckil parle l anglais kil rest trankil

Suzanne Mappa

On cpose le probatoir ils cpose pa on échou a lexam pr langlais il st fvorisé pr le trvail prckil parle l anglais kil rest trankil

Voltaire El Blanco

C’est le drapeau du Cameroun que ces manifestants tiennent en mains ? Vraiment faites preuves de professionnalisme,nous sommes un peuple uni et pour votre gouverne il n’y a pas de minorité dans notre pays

wpDiscuz