Cameroun : le Ministre du Commerce met en garde les contrefacteurs de ciments

Cameroun : le Ministre du Commerce met en garde les contrefacteurs de ciments

Luc Magloire Mbarga Atangana, Ministre du Commerce a effectué une descente vendredi le 16 juin 2017 dans la ville de Douala. A l’effet de procéder à la destruction de près de 400 sacs de ciments contrefaits. L’occasion lui a été donnée de lancer un appel aux populations dans l’optique d’observer et dénoncer toute activité favorisant la contrebande. CAMERPOST fait le point.

Des produits estampillés Dangote, Quifeurou et Mira-Co

Les ciments détruits à la décharge de la société d’Hygiène et salubrité du Cameroun étaient estampillés Quifeurou, Dangote et Mira-Co. Au total 37 tonnes ont été saisies par les éléments de la 2ème Région de Gendarmerie nationale située à Bonanjo. L’opération ayant permis de mettre la main sur les auteurs a démarré en octobre 2016.

Une action de la 2ème Région saluée par le Ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana. « Je salue cette action des éléments de la deuxième Région de gendarmerie qui est à Douala pour leur vigilance qui a permis de démasquer cet important réseau de contrefaçon du ciment. Vous le savez, le Gouvernement est engagé dans une campagne et une lutte sans merci contre toutes les formes illicites du commerce en particulier la fraude, la contrebande et la contrefaçon qui tuent l’économie nationale et qui sont un frein au développement du pays ; qui sont également un facteur limitant dans l’attrait des investisseurs dans notre pays », s’est exprimé le ministre.

Des produits contrefaits, cause de la majorité des effondrements d’immeubles

S’agissant du cas présent, Luc Magloire Mbarga Atangana souligne : « vous avez pu vous rendre compte qu’il s’agissait de tout sauf du ciment, malheureusement ces malfrats, ces criminels économiques, c’est comme ça qu’il faut les appeler, parviennent à tromper la vigilance des pauvres consommateurs, à les vendre un produit totalement inadapté et des gens construisent des maisons, construisent des immeubles avec ce type de produit. Le résultat, nous le connaissons : des immeubles qui s’écroulent au bout d’un certain temps ». Le Ministre termine en appelant l’ensemble des populations, des opérateurs économiques à dénoncer tout acte illicite.

© CAMERPOST – Toute reproduction interdite