Cameroun : Midjiyawa Bakari doute que les kamikazes arrêtées fassent bien partie des lycéennes de Chibok

Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun | DR
Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord du Cameroun | DR

Les jeunes filles kamikazes arrêtées ce week-end dans la localité de Limani, à l’Extrême-nord du Cameroun où elles tentaient de commettre des attaques suicides, feraient partie des 219 lycéennes de Chibok, au Nigeria enlevées le 14 avril 2014 par Boko Haram, a-t-on appris de sources proches de l’enquête.

Commentant cette information, le gouverneur de la région de l’Extrême-nord, Midjiyawa Bakari, a préconisé la prudence, au motif que les jeunes kamikazes utilisées par Boko Haram sont généralement droguées, d’où elles sont susceptibles de faire des déclarations insensées.

Vendredi dernier, les membres du comité de vigilance de Limani, région de l’Extrême-Nord du Cameroun frontalière au Nigeria, ont mis la main sur deux jeunes kamikazes portant chacune une ceinture explosive de 12 kg qu’elles s’apprêtaient à faire exploser dans un lieu bien ciblé, a-t-on appris de sources officielles.

Les autorités nigérianes pourraient demander à leurs homologues camerounaises l’extradition des kamikazes arrêtées afin de conduire des enquêtes sur cette affaire d’enlèvement des 219 lycéennes qui avait ébranlé le monde.

Malgré des assurances des gouvernements successifs nigérians de retrouver ces jeunes lycéennes, aucun résultat probant n’a été obtenu jusqu’à ce jour.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : Midjiyawa Bakari doute que les kamikazes arrêtées fassent bien partie des lycéennes de Chibok"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Charles Possi

Que le seigneur protège ses enfants…

wpDiscuz