Cameroun – Meutre du cadre de la Beac : Une charge de plus contre le fiancé – 05/05/2014

La fille de ménage d’Elisabeth Ngo Ond a chargé Joël Ngueti mercredi  au Tgi de Yaoundé.

Elisabeth Ngo Ond Gweth, de son vivant.
Elisabeth Ngo Ond Gweth, de son vivant.

Angèle Ntsa, femme de ménage d’ d’Elisabeth Ngo Ond Gweth a pleuré plusieurs fois  mercredi  dernier devant la barre. Ce témoin de la partie civile est revenu sur la vie de sa défunte patronne retrouvée morte le 16 février 2012, dans un véhicule au quartier Emana à Yaoundé et son fiancé Joël Ngueti, détenu depuis deux ans  à la prison centrale de Kondengui.

Malheureusement, Angèle Ntsa n’a pas eu le temps de donner toutes les explications au tribunal pour la simple raison que la salle N4 du tribunal de grande instance de Yaoundé, centre administratif n’avait pas de lumière. Selon les explications  de certains avocats, cette salle connait une panne d’électricité depuis quelques mois déjà.

Un incident qui a obligé la collégialité à suspendre l’audience vers 18h30, après plus d’une heure d’audition d’ Angèle Ntsa. Ce témoins de la partie civile explique avoir vu une tâche de sang sur la veste que portait Joël Ngueti lorsqu’il sortait le 15 février 2012 avec  d’Elisabeth Ngo Ond Gweth, 28 ans  et cadre à le Béac, retrouvée sans vie le 16 février 2012 alors qu’on l’avait vu sortir  un jour plus tôt avec son fiancé.

Morceau choisi de son témoignage « Joël Ngueti vivait chez ma patronne  avec ces deux enfants issus d’une première union. Le 15 février 2012, le couple est sorti je suis restée à la maison . Quelques heures après, Joël Ngueti revient seul et il me dit d’arranger les habits de ses deux enfants parce qu la famille de ma patronne avait décidé qu’il libère la maison. Lorsque j’étais en train d’arranger les effets,  je suis tombée sur sa veste qu’il portait lorsqu’il sortait avec ma patrone j’ai aperçu un billet de 10.000Fcfa qui avait une tâche de sang. Au matin du 16 février, Joël Ngueti me donne deux billets de 2000F.cfa. Il me dit que si les policiers viennent le chercher je dois dire qu’il était habillé en Jean et chemise rouge le 15 février lorsqu’il sortait avec sa fiancée, juste que, je ne pouvais pas imaginer que ma patronne était déjà morte.  Joël Ngueti m’a appelé le soir pour me dire que ma patronne s’est suicidée et que je dois quitter la maison parce que si ses frères me trouvent sur place ils vont me tuer ».

Cet autre témoignage à charge vient s’ajouter aux déclarations faites le 7 avril par les conducteurs de moto qui ont affirmé avoir vu Joël Ngueti sur le lieu du drame avant l’arrivée des policiers.

Joël Ngueti est poursuivi dans le cadre du meurtre  d’Elisabeth Ngo Ond Gweth. D’après les membres de la famille accuse Joël Ngueti d’avoir assassinée leur fille pour la simple raison qu’elle avait refusé de se marier avec lui. L’audience reprend le 14 mai prochain.

Source : © Le Jour

Par Prince Nguimbous

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz