Cameroun – Médias privés : la FEDIPRESSE crient à la ”misère matérielle et morale” – 04/05/2015

Le Conseil national de la communication | Photo d'illustration
Le Conseil national de la communication | Photo d’illustration

La Fédération des éditeurs de presse du Cameroun (FEDIPRESSE) a exprimé ses vives inquiétudes quant au climat général qui entoure la vie des médias dans le pays.

Dans une déclaration publiée en marge de la Journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée dimanche, ce regroupement de promoteurs des médias à capitaux privés constate une abondance de façade, derrière laquelle ‘’se cache une réelle misère matérielle et morale qui de l’intérieur ronge une profession et une industrie qui sont menacés jusque dans leur existence”.

Tout en indiquant prendre leur part de responsabilités dans ce climat où ils n’ont pas toujours su s’entourer des précautions nécessaires visant à protéger leurs métiers de l’ivraie qui y a pris place et qui s’y multiplie, les signataires de la déclaration s’inquiètent particulièrement de la multiplication des formes prises par les attaques à la liberté de presse au Cameroun au cours des 12 derniers mois.

‘’Pour la première fois en effet, des journalistes ont été convoqués devant un tribunal militaire pour répondre des faits qu’ils auraient commis dans l’exercice de leur profession”, écrivent-ils, accusant par ailleurs le Conseil national de la communication (CNC), organe de régulation et d’autorégulation mis en place par le gouvernement, de ne ‘’pas être l’arbitre impartial suggéré par le principe de la +juridiction des pairs+ qui prévaut en matière d’honneur professionnel dans le métier de journaliste”.

La FEDIPRESSE indique ainsi assister, de façon délibérée, à un amalgame voulu et entretenu sur toute la profession dans le but de la décrédibiliser dans son ensemble.

Face au marasme, les éditeurs exigent que cessent toutes les formes d’intimidation, qu’elles soient juridiques ou policières des journalistes qui n’honorent pas le Cameroun, la mise sur pied d’un fonds d’aide à la presse, la constitution d’un véritable tribunal des pairs ainsi que la restauration de la commission de délivrance de la carte de presse.

 © CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz