Cameroun : Mbarga Atangana inaugure l’arrivée à Douala de la chaîne des supermarchés Super U – 01/07/2015

Mbarga Atangana inaugure l’arrivée à Douala au Cameroun de la chaîne des supermarchés Super U | DR
Mbarga Atangana inaugure l’arrivée à Douala au Cameroun de la chaîne des supermarchés Super U | DR

Le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, a procédé le 30 juin 2015 à Douala, la capitale économique du Cameroun, à l’inauguration du premier hypermarché de la chaîne française Super U, lancée par le groupe Mercure International que préside Adnan Houdrouge, également propriétaire des supermarchés Casino.

Cet hypermarché, dont le montant de l’investissement n’a pas été dévoilé, est la consécration d’une ambition que nourrit le promoteur de la chaîne Super U depuis 2006, a-t-on appris. En effet, a révélé le ministre Mbarga Atangana, «à l’occasion d’une précédente visite au Cameroun en 2006, Monsieur Houdrouge avait sollicité l’accompagnement des pouvoirs publics en vue de la construction, à Yaoundé, d’un espace commercial plus ambitieux que les magasins Casino».

Mais, finalement, c’est à Douala que le projet sera réalisé, sans pour autant que le groupe Mercure International ait abandonné l’ambition de s’installer dans la capitale camerounaise. «Je prends acte de la volonté du groupe Mercure International de construire un autre centre commercial à Yaoundé», a annoncé le ministre du Commerce le 30 juin dernier.

Rappelant une prescription du chef de l’Etat camerounais, qui a récemment invité les Camerounais à consommer ce qu’ils produisent et à produire ce qu’ils consomment, le Ministre Mbarga Atangana a souhaité que «le manioc de Ngoulémakong, le plantain de Njombé, l’igname de Mbe, la viande de bœuf de Ngaoundal, le poisson de Youpé, les crevettes de Kribi» trouvent «leur juste place dans les rayons (de l’hypermarché Super U de Douala), au même titre que les produits manufacturés issus de l’importation».

Ce membre du gouvernement camerounais a, par ailleurs, suggéré aux responsables de ce nouveau hypermarché, de «multiplier les ventes promotionnelles pour en faire de véritables magasins discount, vecteurs d’une société de consommation démocratisée, des centres de vie, que je me plais à considérer comme des lieux de convivialité, de brassage et de fraternisation, au sein desquels seraient concentrés l’ensemble des prestations et autres services dont un consommateur ordinaire peut avoir besoin dans sa vie de tous les jours».

Source : © Investir Au Cameroun

Par BRM