Cameroun : mauvais chiffres en 2016, pour les deux principaux opérateurs de télécoms

mauvais chiffres en 2016, pour les deux principaux opérateurs de télécoms | Ph. Illustration

Le chiffre d’affaires de la filiale camerounaise de l’opérateur sud-africain Mobile Telecommunications Network (MTN) a baissé de 6,7% à fin 2016, selon son dernier rapport financier.

L’entreprise a expliqué cette contre-performance par «une baisse des revenus des appels sortants, impactée à son tour par une diminution du tarif effectif ainsi que des minutes gratuites utilisées en relation avec le processus d’inscription des abonnés».

Dans l’autre sens, MTN revendique un accroissement de sa base clientèle de l’ordre de 7,5%, avec un portefeuille évalué à 9,9 millions d’abonnés pendant la période considérée.

La représentation locale du français Orange, pour sa part, a vu sa rentabilité passer de 49,1 milliards FCFA à la fin 2015 à 44,5 milliards FCFA un an plus tard, son parc d’abonnés passant par ailleurs de 7,080 millions à 5,844 millions d’abonnés.

Ici et là, l’on met en exergue les effets de l’opération d’identification systématique et obligatoire des abonnés instituée par le gouvernement, et qui à fin juin 2016 avait conduit à la désactivation totale de près de 3 millions de cartes SIM.

Selon les données officielles, Orange et MTN contrôlent à eux seuls 93,8% du marché, le premier rang étant occupé par le deuxième opérateur cité.

© CAMERPOST avec © APA