Cameroun : Un marché frontalier pour booster le commerce avec la Centrafrique

Un marché frontalier pour booster le commerce entre le Cameroun et la Centrafrique | © Bernard Bangda/Blog/Archives/Illustration

Le Cameroun a remis au goût du jour la création, dans sa région Est, à Garoua-Boulaï, la construction d’un marché frontalier avec la Centrafrique pour booster les échanges économiques et commerciaux avec ce pays voisin enclavé.

Ledit marché prévu sur 1000 m2, devrait couter environ 866 millions de francs CFA selon le ministère camerounais de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, maitre d’œuvre du
projet.

Garoua Boulaï, située sur l’axe Douala-Bangui, est la principale porte d’entrée des marchandises importées par la Centrafrique et transitant par le port de Douala, pour un chiffre d’affaires annuel de 55 milliards de francs CFA par an.

Le Cameroun prévoit également la construction de deux autres marchés frontaliers notamment à Fotokol, localité de l’Extrême-Nord frontalière du Nigéria, dans le but de desservir le Tchad. Un autre marché est prévu à Ekok, localité de la région du Sud-Ouest également frontalière du Nigéria.

Un marché frontalier existe déjà à Abang Minko, au Sud, fréquenté par les Camerounais, Gabonais et Equato-Guinéens.

Par © CAMERPOST

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : Un marché frontalier pour booster le commerce avec la Centrafrique"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jeanpaul Ndenmen Tchoua

Il le faut vraiment

wpDiscuz