Cameroun – Manifestations anglophones : le gouvernement propose des solutions

Le gouvernement propose des solutions aux manifestations des régions anglophones | © SPM/ILLUSTRATION
Le gouvernement propose des solutions aux manifestations des régions anglophones | © SPM/ILLUSTRATION

Après plus de deux semaines d’agitations en milieu scolaire et estudiantin dans les régions anglophones, le gouvernement apporte des solutions.

Au lendemain des brutalités sur les étudiants qui ont manifesté à Buéa, capitale régionale du Sud-ouest, l’autre zone anglophone revendicative depuis quelques semaines, le gouvernement cède à certaines revendications.

Fruits de la brutalité

A travers un texte du premier ministre, sous instruction du président de la république, des mesures ont été prises à l’intention de la communauté éducative. Ces mesures visent à améliorer les conditions de travail en milieu scolaire public et privé. Il s’agit d’une dotation de 2 milliards de FCFA au titre de la subvention aux établissements publics, laïcs et confessionnels.

Le chef de l’Etat a décidé le recrutement spécial de 1 000 jeunes camerounais bilingues diplômés de l’enseignement supérieur, en particulier dans les matières scientifiques et techniques. Ces enseignants seront prioritairement affectés dans les établissements qui accusent un déficit important en personnel enseignant.

Dans un autre arrêté signé toujours ce 1er décembre 2016, le premier ministre, chef du gouvernement Philémon Yang crée un comité interministériel ad hoc chargé d’examiner des solutions aux syndicats anglophones du Cameroun. Ledit comité est placé sous la tutelle des ministres de l’enseignement supérieur, des enseignements secondaires et de l’Education de base. A côté du comité, est crée un secrétariat technique dont la mission est permettre la diligence des dossiers retenus et à traiter.

Histoire

 Les manifestations sont parties des mouvements d’humeur des avocats anglophones sur des questions de droit. Des soulèvements suivis par les enseignants qui revendiquent la priorisation d’ouverture des écoles normales des parties anglophones au ressortissants de ces régions ; un refus de voir les élèves et enseignants francophones de s’initier sur les élèves anglophones ; retrait des enseignants francophones et du personnel administratif du même profil à l’université de Bamenda ; aucune soumission des étudiants francophones au concours d’entrée à l’Ecole normale supérieure de Bamenda entre autres revendications.

Mais, les journées du 29 et 30 nombre ont vu une excroissance des revendications des étudiants du sud-ouest, revendiquant la suppression de la pénalité établie à la somme de 10 000FCFA infligé aux étudiants qui s’inscrivent en retard et la question du paiement de la prime d’excellence aux étudiants méritant.

Les mesures prises par les autorités vont assurément apporter des satisfactions en terme de résorption du chômage, de la facilitation du travail en milieu scolaire et estudiantin.

 

© CAMERPOST par Augustin TACHAM

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun – Manifestations anglophones : le gouvernement propose des solutions"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ludovic Kamgang

Est ce que la théorie sera la pratique ???????

wpDiscuz