Cameroun – Manifestations Politiques : le CPP de Kah Walla décrète un vendredi noir pour s’insurger contre la répression policière

Kah Walla, presidente du Cameroon People’s Party (CPP) | Photo d'archives
Kah Walla, presidente du Cameroon People’s Party (CPP) | Photo d’archives

Dans un communiqué de presse qu’a reçu CAMERPOST ce jeudi 31 mars 2016, le Cameroon People’s Party (Cpp) appelle tous les Camerounais à s’habiller en noir demain vendredi 1er avril.

Un noir qui, selon le secrétaire général du Cpp, Franck Essi, va symboliser l’exigence du peuple d’un autre système de gouvernance capable de livrer les services de base tels que l’eau, l’électricité, la santé, etc ; Son refus de la modification de la Constitution afin de perpétuer le régime actuel en place. « Prenez-vos photos en noir et postez-les sur internet et dans les groupes Whatsapp pour faire connaitre votre désir profond de changement. Participez de vendredi 1 avril au dimanche 3 avril au Weekend de Prière pour le Cameroun », écrit le parti de Edith Kah Walla.

Autant de mesures qui interviennent quelques heures après la répression policière intervenue à Yaoundé. « Considérant la manière cavalière avec laquelle la conférence de presse organisée par le CPP, le MRC, l’UPC-des fidèles et le parti UNIVERS, a été interdite, et la répression policière qui s’en est suivie (brutalités policières, gaz lacrymogènes, jets d’eau, arrestations de leaders et militants), le CPP réaffirme toute sa détermination à la poursuite de la lutte pour la protection du peuple camerounais et l’amélioration de ses conditions de vie », peut-on lire dans le communiqué.

Le Cpp, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun, l’Union des populations du Cameroun dite des Fidèles souhaitent que toutes les populations des quatre coins du pays prient pour : l’avenir du Cameroun ; que le peuple camerounais prenne conscience de son pouvoir, agisse pour protéger ses intérêts et construire une nation digne de ce nom ; la protection de celles/ceux qui ont le courage de lutter contre les injustices ; pour une transition politique pacifique et bénéfique au Peuple Camerounais ; également pour avoir des forces de l’ordre et de défense patriotes qui se lèvent pour protéger les populations et les intérêts fondamentaux de la Nation Camerounaise. Ils appellent à la signature collective des pétitions contre la modification de la Constitution pour le bien d’une seule personne, contre des élections anticipées et pour le départ du régime en place.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa