Cameroun – Lutte contre les détournements de deniers publics : le CONSUPE et L’ANTIC signent un partenariat – 08/10/2014

Le Contrôle Supérieur de l’Etat et l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication ont signé le mercredi 8 octobre, une convention de partenariat. Le développement des stratégies permettant à ces institutions de réaliser leur mandat commun dans le domaine des technologies de l’information et de la communication ainsi que la réflexion sur les problèmes d’intérêt mutuel liés à leurs activités respectives, sont quelques axes de cette convention.

ANTIC-EBOT-EBOT-ENAW_Consupe
Henri-Eyebe-Ayissi-et-Ebot-Ebot-Enaw
photodefamille_antic-consupe
Henri-Eyebe-Ayissi_antic

Les systèmes d’information sont d’une importance stratégique dans le fonctionnement des organisations modernes, notamment en ce qui concerne la traçabilité des opérations financières. Les Services du Contrôle Supérieur de l’Etat et l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication à travers leurs textes organiques ont la responsabilité de prévenir les menaces liées à l’utilisation des matériels et applications non authentiques dans les systèmes d’information publics. Dans un contexte marqué par la croissance de la cybercriminalité, dont les méfaits n’épargnent aucun domaine de la vie nationale, Les Services du Contrôle Supérieur de l’Etat et l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication sont soucieux de mettre les systèmes d’information publics à l’abri des risques actuels et à venir. Il est donc impératif de créer des synergies entre les structures publiques impliquées dans les questions relatives auxdites technologies, afin de garantir l’efficacité de l’action gouvernementale dans ce domaine.  Pour Henri Eyebe Ayissi Ministre délégué à la Présidence Chargé du Contrôle supérieur de l’Etat, «  la Convention de Partenariat signé entre les Services du Contrôle Supérieur de l’Etat et l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication, permettra au CONSUPE, de faire connaître à toutes les administrations publiques et parapubliques, une de nos attributions importante, à savoir, le contrôle des systèmes d’information publics. Aussi, pourra-t-on désormais avoir plus de visibilité sur la conformité des lois et règlements, la fiabilité des informations traitées, la sécurisation des données, notamment financières stockées, la réalisation et l’optimisation des opérations ».

La plate forme de coopération instituée entre Les Services du Contrôle Supérieur de l’Etat et l’Agence Nationale des Technologies de l’Information et de la Communication apparait comme un cadre permanent de concertation et de collaboration, permettant aux deux parties entre autres de : mettre en commun leurs ressources en vue de l’accomplissement des missions confiées à chacune d’elles ; de développer des stratégies efficaces permettant la réalisation de leur mandat commun dans le domaine des technologies de l’information et de la communication ; de réfléchir sur les problèmes d’intérêt mutuel liés à leurs activités respectives ; d’échanger les informations et les bonnes pratiques développées par l’une ou l’autre partie.

© Camer Post – Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz