Cameroun – Lutte contre la grippe aviaire : autorisation de la vente de la volaille dans quelques marchés du Centre

Autorisation de la vente de la volaille dans quelques marchés du Centre | © LNE/Illustration
Autorisation de la vente de la volaille dans quelques marchés du Centre | © LNE/Illustration

L’interdiction de vente de la volaille et des produits dérivée est certes levée, mais dans le département du Mfoundi seuls quelques marchés sont autorisés à vendre ces produits.

À la suite de la note du ministre de l’élevage des pêches et des industries animales ministériel qui lève partiellement la vente de la volaille et des produits dérivés, le Gouverneur de la Région du Centre  Joseph Otto Wilson vient de rendre public un arrêté qui indique les marchés retenus dans le cadre de la réouverture de la vente de la volaille et des produits dérivés. Il s’agit des marchés de : dans l’arrondissement de Yaoundé ler deux marchés sont retenus celui d’Etoudi et celui du Mfoundi. Dans l’arrondissement de Yaoundé 2eme, les marchés de Mokolo et  de 1′.IPAVIC. Dans l’arrondissement de Yaoundé 3eme, le marché de Nsam. Dans l’arrondissement de Yaoundé 4eme, les marchés de Mvog-Mbi et d’Ekounou.

Dans l’arrondissement de Yaoundé 5eme, le marché d’Essos. Dans  l’arrondissement de Yaoundé 6eme, le marché du Rond-point express. Et enfin dans l’arrondissement de Yaoundé 7eme, le marché de Nkolbisson. De l’avis de cette autorité administrative,  les règles de biosécurité, d’hygiène et de salubrité  y sont strictement respectées. L’arrêté souligne également que L’abattage des volailles dans les marchés suscités s’effectuera sous contrôle vétérinaire, sur des sites préalablement aménagés par la Communauté Urbaine ou les Communes d’Arrondissements gestionnaires.

En outre, La commercialisation des volailles vivantes dans les autres marchés du Département de Mfoundi est strictement interdite précise le Gouverneur qui ajoute que : « Les opérations de police sanitaire restent maintenues dans toute la Région. Les déplacements des volailles et produits des fermes avicoles sont subordonnés à l’obtention des certificats et/ou laissez-passer sanitaires vétérinaires…Tout contrevenant aux présentes mesures se verra appliquer les sanctions prévues par la réglementation en vigueur ».

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER

  • Pourquoi seulement quelques marchés ?

  • il n a jamais eu de grippe aviaire au Cameroun. ils ont reçu les milliards des impérialistes. pour plomber le marche des poule au profit des de ces impérialistes. honte a ces politiciens véreux et cupides

  • vraiment de la politic commercial

  • grip’²cam

  • Plutôt comédie de la grippe aviaire