Cameroun – Lutte contre le diabète : Il faut limiter la consommation des boissons gazeuses

Il faut limiter la consommation des boissons gazeuses pour lutter contre le diabète | Photo d'illustration
Il faut limiter la consommation des boissons gazeuses pour lutter contre le diabète | Photo d’illustration

C’est ce que révèle le dernier rapport de l’OMS. Un constat implacable porté par les boissons sucrées sur la santé publique.

La santé n’a pas de prix. D’où l’appel de l’institution onusienne. A travers ce passage du tableau, l’OMS invite les gouvernements dans des brefs délais à prendre des politiques fiscales visant à augmenter les prix des boissons gazeuses à hauteur de 20% le coût au détail. Ceci entrainera à coup sûr, une réduction proportionnelle de leur consommation. Plus concrètement, cette politique vise la réduction de la consommation des sucres.

L’OMS a toujours recommandée que « chaque individu doit consommer moins de 10% de sucre dans ses aliments de façon quotidienne ».

Effets sanitaires

Sur le plan international, les statistiques de l’OMS, stipulent que le taux de prévalence du diabète entre 1980 et 2014, a dupliqué de 108 millions à 422 millions en 2014 chez les populations adultes. Malheureusement, l’augmentation du nombre des diabétiques au cours des dix dernières années, s’est accélérée dans les pays à faibles revenus.

Certaines études ont permis de noter que les boissons sucrées sont responsables en 2010, de la mort de 133 000 personnes environ de diabète, 45 000 décès aux maladies cardiovasculaires et 6 450 de décès de cancer.

Des chercheurs ont constaté que les maladies causées par le diabète touchaient plus les jeunes que les adultes car ces premiers sont friands aux sucreries.

Complications.

Qu’il s’agisse de diabète de type 1 ou de type 2, les complications entrainent des décès prématurés et tardives vers la tranche de 70 ans. Au nombre de ces complications on notera : l’accident vasculaire cérébrale-AVC, l’insuffisance rénale, l’amputation des jambes, la perte de vision et des lésions nerveuses entre autres.

Moyens de prévention

Le problème est donc préoccupant. Pour éviter le diabète, la lutte peut se faire à deux niveaux : malade ou pas, les individus doivent pratiquer des activités physiques régulières, contrôler son alimentation, éviter de fumer. Sur le plan global en dehors de la recommandation de l’OMS de l’augmentation des taxes sur les boissons gazeuses, les gouvernements doivent améliorer leur système de santé. Il faut aussi prévoir les mesures contre le surpoids et l’obésité avant la naissance.

© CAMERPOST par Augustin TACHAM

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Cameroun – Lutte contre le diabète : Il faut limiter la consommation des boissons gazeuses"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
tiwane
Hey!!, moi J’habite le Canada. La limitation des boissons gazeuses est comme un défi qui porte les gens 1) à réfléchir. 2) à se donner un coupable. C’est comme ramasser la petite clé ouvre canette pour le traitement du cancer. Puisque la science à de la misère à traiter et le diabète et les complications du diabète. Il ne faut pas culpabiliser les hommes et les femmes de sciences, il faut un ou des coupables et les gens seront plus ouvert à donner pour la recherche en réfléchissant comme ça… Comme la filière du cancer ne donne plus grand chose.… Read more »
tiwane
Hey, moi J’habite le Canada. La limitation des boissons gazeuses est comme un défi qui porte les gens 1) à réfléchir. 2) à se donner un coupable. C’est comme ramasser la petite clé ouvre canette pour le traitement du cancer. Puisque la science à de la misère à traiter et le diabète et les complications du diabète. Il ne faut pas culpabiliser les hommes et les femmes de sciences, il faut un ou des coupables et les gens seront plus ouverts à donner pour la recherche en réfléchissant comme ça… Comme la filière du cancer ne donne plus grand chose.… Read more »
tiwane
Hey, moi J’habite le Canada. La limitation des boissons gazeuses est comme un défi qui porte les gens 1) à réfléchir. 2) à se donner un coupable. C’est comme ramasser la petite clé ouvre canette pour le traitement du cancer. Puisque la science à de la misère à traiter et le diabète et les complications du diabète. Il ne faut pas culpabiliser les hommes et les femmes de sciences, il faut un ou des coupables et les gens seront plus ouverts à donner pour la recherche en réfléchissant comme ça… Comme la filière du cancer ne donne plus grand chose.… Read more »
wpDiscuz