Cameroun – Lutte contre Boko Haram : Sensibilisation des jeunes de l’Extrême-nord pour barrer la route au terrorisme

Sensibilisation des jeunes de l’Extrême-nord pour barrer la route au terrorisme à Boko Haram | Ph. Illustration

La campagne de sensibilisation des jeunes s’est déroulée le weekend dernier à travers les jeux et attractions divers dans des localités de la région de l’Extrême-nord. Une campagne lucrative de prime importance.

La campagne, visait la sensibilisation des jeunes contre la radicalisation de cette classe sociale, dite vulnérable. Elle était organisée par l’Association pour la protection des enfants éloignés de leur famille au Cameroun. Et, c’était avec la collaboration du ministre de la jeunesse et le Fonds des Nations Unies pour les populations.

De l’importance

Le choix du lieu de la campagne contre la radicalisation des jeunes et leur intégration dans les rangs de la nébuleuse nigériane Boko Haram n’est pas hasardeux. A Tokombéré, arrondissement considéré comme une « zone rouge » des jeux divers sont mis à contribution pour faire passer le message aux jeunes. En effet, en 2015, une étude conjointe du service civil pour la paix au Cameroun (SCP), en collaboration avec la Dynamique mondiale des jeunes, a établi que les jeunes sont les plus exposés au phénomène d’enrôlement. Le taux de jeunes enrôlés parmi les adeptes de la secte est assez important.

Le projet « Cohésion sociale » mis en place par   l’Association pour la protection des enfants éloignés, vise la mobilisation et de sensibilisation des jeunes contre la radicalisation à l’Extrême Nord. Pour le coordonnateur de cette campagne « Nous sommes venus ici à Tokombéré pour déblayer la situation de la zone rouge comme on le dit afin que ce phénomène ne soit pas encré dans les mœurs des enfants. Des encadreurs ont été aussi formés par la cohésion sociale pour prévenir la radicalisation chez ces groupes cibles. De son côté, le responsable de la délégation du ministère de la jeunesse et de l’éducation civique pour l’Extrême-nord, « Nous avons des instructions du ministère de la jeunesse qui par ses démembrements nous demande de nous impliquer dans toutes les actions que nous menons auprès des jeunes. » 

Faire plus

Pour mener à bien sa mission d’éducation et de sensibilisation des jeunes faces à ce phénomène rampant le projet « cohésion sociale » occupe de l’espace de façon prévisionnelle dans des localités comme le Logone Birni dans le Logone et Chari, Tokombéré dans le Mayo Sava et Mokolo dans le Mayo Tsanaga. L’action de cette ONG est née dans un contexte de solidarité à l’égard des familles des victimes des attentats de la secte islamiste nigériane, Boko Haram.  Cette campagne à travers les jeux et attractions divers n’est pas la seule action entreprise par le SCP. Dans son action au quotidien, le Réseau Service Civil au Cameroun, promeut : la retenue et le respect dans le discours au sein et envers les communautés, l’adoption de nouveaux comportements sociaux auxquels il convient de s’habituer, militer pour une société plus juste et en dénonçant les structures de l’injustice, se garder d’exacerber les inquiétudes et les frustrations des peuples.

© CAMERPOST par Augustin TACHAM

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz