Cameroun – Lutte contre Boko Haram : pourquoi la France n’ira pas sur le terrain – 10/02/2015

Christine Robichon, ambassadrice de france au Cameroun.
Christine Robichon, ambassadrice de france au Cameroun.

De nombreux pays ont ouvertement affiché leur soutien au Cameroun dans la guerre contre la nébuleuse islamiste Boko Haram. La France partenaire économique important reste très discrète.

L’Ambassadeur de France au Cameroun Christine Robichon, a récemment affirmé  à la presse que son pays est déjà impliqué aux côtés du Cameroun dans la lutte contre la secte islamiste Boko Haram. Un soutien qui se traduit par le renseignement et l’échange d’information. Elle a en outre souligné que : « c’est le Cameroun qui doit clairement et formellement préciser comment il souhaite être soutenu. La France est disponible et est résolument aux côtés du Cameroun ». A travers ce langage diplomatique il faut comprendre que Paris attend que Yaoundé formule une demande officielle d’aide. Néanmoins, il importe de préciser que la France apporte un appui aux forces tchadiennes engagées sur le front avec l’armée camerounaise, notamment dans le domaine de la cartographie et d’images satellitaires. Pour le moment au-delà des discours, le Cameroun ne semble pas pressé de demander l’aide de la France d’autant plus que les rapports au sommet sont plutôt froids. Pour illustrer cet argument, rappelons que le dernier Président Français à avoir foulé le sol camerounais est jacques Chirac c’était en 1999. Sarkozy, durant son mandat avait évoqué une certaine rupture avec les anciennes habitudes de la France-Afrique et ceux qui les incarnent…

François Hollande quant à lui boude le Président camerounais. La position de Yaoundé s’explique aussi par le fait qu’historiquement, il faut savoir que le Cameroun n’a jamais été une colonie française, donc il n’existe pas ce type de rapport entre les deux pays. Le Cameroun par exemple, a toujours été opposé à l’installation d’une base militaire française sur son sol. S’il est vrai que le Chef de l’Etat camerounais, lors du sommet de Paris a préconisé une solution globale, il n’en demeure pas moins certain, qu’il souhaite une approche africaine. C’est ce qui explique la récente réunion à Yaoundé, des experts de l’union africaine pour peaufiner les contours de la force multinationale mixte pour la lutte contre Boko Haram.

© CamerPost – Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Cameroun – Lutte contre Boko Haram : pourquoi la France n’ira pas sur le terrain – 10/02/2015"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Maah Balep

Va-t-elle combattre contre elle-même?

Nass Tarabay

Franchement!!!

Nass Tarabay

Elle va envoyer un avion rempli de machettes comme pour les hutus et les toutsi

Syntyche Eyoum Yoba

N’importe quoi vraiment ne nous aidé pas on va y arriver grâce à Dieu

wpDiscuz