Cameroun – Lutte contre Boko Haram : Niat Njifenji mobilise les milliardaires à Douala

Niat Njifenji mobilise les milliardaires à Douala dans la lutte contre Boko Haram | DR
Niat Njifenji mobilise les milliardaires à Douala dans la lutte contre Boko Haram | DR

Le président du Sénat a passé son week-end à Douala. Pour sensibiliser certaines personnalités sur la nécessité de soutenir activement le chef de l’Etat.

La presse n’était pas associée à ce qu’il faut considérer comme une mission discrète dans la capitale économique camerounaise du président du Senat, Marcel Niat Njifenji. C’est vendredi 5 février 2016 qu’il est arrivé à Douala pour assister à une série de réunions.  Il a d’abord reçu dans sa résidence privée du quartier des affaires, Akwa, les sénateurs du Wouri, les ministres originaires de la région et d’autres élites qui comptent. L’essentiel du message est de rester soudés derrière le président de la République. Le gros du lot était « La Réunion du 5 », bien célèbre dans les milieux d’affaires de la ville, fondée depuis des décennies et dont l’emblématique président était le « père Tchoupé » de regrettée mémoire.

C’est une association de ce que compte la capitale économique comme hommes d’affaires de renom, majoritairement composée des ressortissants de l’Ouest du Cameroun et dont le président du Sénat est l’un des plus anciens membres. Mais il n’est pas arrivé cette fois pour assister à la réunion comme adhérent. La Nouvelle Expression a appris des sources introduites que l’ancien patron de la défunte Société nationale d’électricité du Cameroun (Sonel) pendant près de trois décennies, a fait la descente dans la ville où il a fait l’essentiel de sa vie professionnelle (plus de 25 ans comme Dg de la Sonel) pour mobiliser ses amis de la « Réunion du 5 » et bien d’autres. Le message, c’est que tous ceux qui se considèrent comme les siens doivent se souder derrière le président de la République pour éradiquer la secte islamiste, Boko Haram qui donne des insomnies dans la partie septentrionale du pays. Des indiscrétions font savoir que les interlocuteurs du président du Sénat, manifestement acquis à sa cause, pourraient même préparer un « coup de cœur » pour envoyer au front de l’Extrême- Nord.

Samedi 6 février 2016, il a reçu la communauté de Bangangté de Douala, conduite par son président Lewat. Ici, la concertation a eu lieu en famille.

Mais il y a une actualité que le promoteur du Medumba et grand fermier de Kafen à Bangangté, ne pouvait éluder. En l’occurrence la question de la réélection de Paul Biya à la prochaine élection présidentielle. Il semble qu’il a obtenu de ses interlocuteurs qu’ils soutiennent aussi son champion à la l’occasion de la prochaine élection à la magistrature suprême du Cameroun. « Je pense que c’est même le message que le président du Sénat est venu passer subtilement à Douala », commente une source proche de ce milieu. L’ancien vice premier ministre est reparti à Yaoundé, avec le sentiment d’avoir accompli une bonne mission, indique une source dans son entourage. Il faut dire qu’en attendant que les « élites de l’Ouest « rentrent dans la mouvance de l’appel à la candidature de Paul Biya » avec « le grand meeting » annoncé à l’Ouest au courant de ce mois de février, Niat Njifenji a gagné du temps ailleurs.

Source : © La Nouvelle Expression

Par David Nouwou