Cameroun – Lutte contre Boko Haram : Les comités de vigilance remobilisés

Midjiyawa Bakari, gouverneur de la région de l’Extrême-Nord à Foumban. | Photo d'archives
Midjiyawa Bakari, gouverneur de la région de l’Extrême-Nord à Foumban. | Photo d’archives

Sur hautes instructions du chef de l’Etat, le gouverneur Midjiyawa Bakari a présidé en fin de semaine, une réunion d’évaluation et de sensibilisation à leur intention à Mora.

Les membres des comités de vigilances des localités de Bonderie, Limani, Kolofata, Kerawa Mora, tous du département du Mayo-Sava, ont répondu massivement présent, à l’invitation du gouverneur de la région de l’Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari jeudi dernier à Mora. Sur hautes instructions du chef de l’Etat, Paul Biya, le gouverneur est allé à Mora présider une réunion d’évaluation, de sensibilisation et d’encouragement des membres des comités de vigilance de ces localités victimes des incursions répétées des membres de la secte terroriste Boko Haram qui y viennent faire exploser des charges en causant des pertes en vies humaines.

L’idée de cette rencontre, a précisé le gouverneur, est née du fait qu’il y a quelques semaines les membres des comités de vigilance de ces localités ont enregistré des scores intéressants grâce à des actes de bravoures avérés face à l’ennemi. Mais durant ce mois de janvier, a fait remarquer le gouverneur, la garde semble avoir quelque peu baissé. Et pendant ce temps, a souligné Midjiyawa Bakari, Boko Haram est en perpétuelle mutation dans ses stratégies d’attaque. Il était ainsi question de trouver des stratégies proactives pour pouvoir contrecarrer cet ennemi commun afin de l’anéantir définitivement. Avant la séance plénière, une autre rencontre de mise au point au eu lieu à huis-clos. Elle a réuni les autorités administratives, religieuses et traditionnelles du Mayo-Sava autour du gouverneur Midiyawa Bakari et son état-major. Son but était de mettre les pendules à l’heure afin de repréciser les rôles et les limites de chacun dans cette coaction contre Boko Haram.

Après le huis-clos, le gouverneur de la région l’Extrême-Nord, a saisi cette opportunité pour rappeler à tous, les misions des membres des comités de vigilance qui, a-t-il dit, consistent à « informer, renseigner et dénoncer les situations suspectes aux autorités et aux forces de sécurité pour prendre des décisions dans les délais raisonnables ». Le gouverneur a, par la même occasion, décoré neuf membres des différents comités de vigilance qui se sont démarqués sur le terrain par des actes de bravoure et remis des appuis financiers à tous les comités de vigilance. Question de les encourager pour le travail qu’ils abattent aux côtés des forces de sécurité. Tout en les galvanisant ainsi, le gouverneur a attiré leur attention sur le fait que l’intérêt pécuniaire ne doit en aucun cas prendre la place du patriotisme.

Source : © Cameroon Tribune

Par Joël MAMAN