Cameroun – Lutte contre Boko Haram : l’effort de guerre s’élève à plus de 2 milliards et demi

René Emmanuel Sadi, président du comité interministériel Ad-hoc de gestion des dons destinés aux populations et aux forces de défense dans le cadre de l’effort de guerre contre Boko Hram | DR
René Emmanuel Sadi, président du comité interministériel Ad-hoc de gestion des dons destinés aux populations et aux forces de défense dans le cadre de l’effort de guerre contre Boko Hram | DR

Le comité interministériel Ad-hoc de gestion des dons destinés aux populations et aux forces de défense a tenu récemment une réunion pour faire le point des dons reçu. Il en ressort que la somme de deux milliards cinq cent cinquante millions de Fcfa a été collectée.

De l’avis du ministre de l’Administration territorial et de la décentralisation, la répartition des dons en numéraires se fera de la manière suivante : Un  milliards cinq cent cinquante millions de Fcfa pour les forces de défenses et un milliards de Fcfa pour le financement des projets sociaux en faveur des populations. René Emmanuel Sadi estime en effet que dans cette somme il  faut prendre en compte une contribution spéciale décidée par le Chef de l’Etat qui s’élève à cent soixante millions de Fcfa. De manière pratique,  le ministre de la défense Joseph Beti Assomo sera chargé de définir dans le détail quels sont les modalités pratiques d’utilisation de cet argent pour ce qui concerne son domaine de compétence. Pour le reste, c’est en collaboration avec les responsables administratifs et les collectivités territoriales concernés qu’il faudra spécifier les projets à réaliser. Les dons en nature sont acheminés directement aux populations concernées. Mais cela ne se fait pas sans difficultés.

D’après René Emmanuel Sadi, « ces sont des opérations sont coûteuses des problèmes logistiques se posent puisqu’il faut louer les camions. A cela il faut ajouter le fait que de nombreuses voies ne sont pas carrossables. Mais nous avons l’obligation  de faire en sorte que les dons parviennent à toutes les populations concernées dans les coins les plus reculés ». Il importe de rappeler que le comité interministériel Ad-hoc de gestion des dons destinés aux populations et aux forces de défense à vue le jour le 21 avril 2015 suite à un arrêté signé du chef de l’Etat. Ce comité a entre autres missions de  de superviser la collecte et la centralisation des dons reçu des populations des Etats étranger et des organisations humanitaires nationales et internationales identifier en liaison avec les autres administrations locales et la hiérarchie militaire les besoins en vivres et autres matériels.

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz