Cameroun – lutte contre Boko Haram : l’effort de guerre géré dans la transparence – 13/04/2015

Luc Magloire Mbarga Atangana
Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre camerounais du Commerce.

L’ouverture d’un compte spécial, sur instruction du président de la République, intervient après la promesse du ministre du Commerce (Mincommerce), d’assurer une gestion saine et transparentes des contributions financières reçues dans le cadre de la guerre contre le terrorisme.

Le 2 avril 2015, M. Luc Magloire Mbarga Atangana, le ministre du Commerce, a remis, pour la deuxième fois en l’espace d’un mois, des dons aux autorités militaires, sur l’esplanade de la Base aérienne 101 de Yaoundé. Plus de 4000 tonnes de produits et denrées alimentaires (sucre, riz, pâtes alimentaires, café, farine, mayonnaise, huile végétale raffinée, sardines, sel de cuisine, banane, biscuits, maïs, haricot, confiture, petits pois, pâté, chocolat, ignames, jus de fruits, viande de bœuf, tomate, eau minérale et lait, papier hygiénique, savon de ménage, médicaments et accessoires médicaux) ont été réceptionnés par le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense en charge des Anciens combattants et victimes de guerre, Koumpa Issa.

Selon Luc Magloire Mbarga Atangana, «l’ensemble du corps social adhère à l’initiative des supermarchés et autres espaces commerciaux ayant entrepris d’installer des containers ou des urnes à la sortie de leurs enseignes, pour recueillir les contributions volontaires des clients». Et le patron du Commerce de reconnaître : «Même des opérateurs inconnus des fichiers du ministère du Commerce, se sont spontanément manifestés pour apporter leur contribution». Avant d’enchaîner : «J’y vois la preuve, par les actes, de l’adhésion sans équivoque du pays profond, du pays réel, des forces vives de la Nation à la personne du chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, ainsi qu’aux institutions républicaines dont il est l’illustre incarnation».

Il s’agit de la deuxième phase de la chaîne de solidarité lancée le 26 février par une cérémonie similaire à Yaoundé. Les soldats camerounais au front continuent de recevoir des contributions en espèces. Selon le communiqué du ministre de la Communication, «les contributions en espèces annoncées par le ministre du Commerce en date du 2 avril 2015 s’élèvent à 99.666.205 Fcfa dont 89.666.205 en numéraires et 10.000.000 Fcfa en flash cash.

Gestion transparente

Et pour dissiper une certaine appréhension, Luc Magloire Mbarga Atangana a promis «de faire en sorte que la gestion de ces dons soit la plus transparente possible pour le bien des bénéficiaires et pour que ceux qui mettent ces dons à notre disposition sachent qu’ils parviennent à bonne destination». Ces déclarations ont été suivies d’effets. Le ministre des Finances, sur instruction du chef de l’Etat, a procédé à l’ouverture dans les livres du trésor public, d’un compte spécial intitulé « Contribution du peuple, lutte contre Boko Haram », sous le N°4504137. L’objectif de cette mesure étant, comme l’avait déjà annoncé le Mincommerce, initiateur de la chaîne de solidarité nationale, d’assurer la traçabilité des contributions financières des citoyens Camerounais.

Les contributions ainsi collectées au niveau des différentes unités administratives seront systématiquement reversées respectivement, dans les perceptions pour ce qui est des arrondissements, les recettes des Finances au niveau des départements et les Trésoreries générales, en ce qui concerne les régions. Ces ressources seront ensuite centralisées chez le payeur général du Trésor à Yaoundé, au plus tard le 10 de chaque mois suivant celui au cours duquel ils auront été encaissés. Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense est chargé de soumettre à l’attention du chef de l’Etat, les propositions relatives aux dépenses afférentes au compte spécial ouvert par le ministre des Finances.

Source : © Repères

Par Jean Robert Fouda

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz