Cameroun – Lutte contre Boko Haram : Beti Assomo, le ministre de la défense, sanctionne des militaires indisciplinés

Joseph Beti Assomo, ministre camerounais de la défense | DR
Joseph Beti Assomo, ministre camerounais de la défense | DR

Joseph Beti Assomo le ministre de la défense vient signer un communiqué sanctionnant des militaires postés sur la zone de front. Ces derniers sont reconnus coupables de voix de faits graves contre l’honneur et l’éthique.

Le communiqué signé par le ministre de la défense date du 15 novembre 2015. Ce communiqué souligne en substance : « certains militaires en zone de d’engagement ont récemment été reconnus coupables de faits graves avérés contre l’honneur et l’éthique des forces de défense…des sanctions disciplinaires exemplaires ont immédiatement été prises à l’encontre des mis en cause en même temps que des poursuites pénales sont engagées ». En réalité il s’agit pour Joseph Beti Assomo de rappeler aux jeunes soldats engagés au front dans la lutte contre Boko Haram, qu’ils ont pour mission principales la protection de l’intégrité du territoire et par ricochet des populations. Seulement ces derniers temps, plusieurs accrochages ont opposé les populations des villages concernés par les attaques des membres de la secte Boko Haram, aux éléments des forces de défense. Des incompréhensions parfois justifiées par les mesures de restriction des mouvements, notamment l’imposition d’un couvre-feu dans les villages et les zones concernées. Certains militaires ont en outre été impliqués dans des trafics et autre brimades à l’endroit des populations civiles. C’est pourquoi dans son communiqué Joseph Béti Assomo précise que : « réitère l’esprit de discipline qui doit régner au sein au sein de la troupe et de la parfaite collaboration entre les populations et les forces de défense visant à consolider le lien armée-nation ».

© CAMERPOST par Hakim ABDELKADER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz