Cameroun – Logements d’Olembé : Les voies d’accès livrées

Les voies d'accès aux Logements d'Olembé livrées | © CT
Les voies d’accès aux Logements d’Olembé livrées | © CT

L’échangeur est en cours d’essai. La voirie urbaine à six voies est également en phase de pré-réception technique.

« La ville nouvelle d’Olembe ». Pas un hasard que cette zone de Yaoundé ait été ainsi baptisée. Depuis quelque temps, Olembe a un tout nouveau visage. Les logements sociaux y ont apporté une couleur différente et maintenant, les routes pour y accéder viennent boucler la boucle. Un échangeur et une voirie urbaine à six voies donne accès aux nouvelle habitations. L’ouvrage de 2,5 km comprend un diffuseur, deux boulevards dont un en direction de Soa ainsi qu’un giratoire. Les trottoirs, aires de stationnement, bandes cyclables apportent un coup de frais. L’échangeur fait son effet chez les riverains. « Avant il n’y avait qu’une seule route. L’aménagement a un peu développé le quartier », se réjouit Armel D., l’un des jeunes qui s’amusent avec sa troupe près du nouvel ouvrage. Heureusement, le trafic n’y est pas encore dense. Seuls quelques camions de l’entreprise Razel Cameroun en charge de la construction y transitent.
Le 17 juillet dernier, les travaux d’aménagement de la voie d’accès à la ville nouvelle d’Olembé-Yaoundé à partir de la Pénétrante nord ont atteint un taux d’exécution de 99%. Il était question de créer une route, 2×3 voies séparées par des terrepleins, pour desservir les nouveaux logements d’Olembé. Selon Maurice Djinaki, chef de service des travaux des voiries et réseaux divers de la zone Sud au ministère de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU), « nous avons prévu deux voies pour les véhicules rapides et deux autres voies pour les bus et pistes cyclables. L’échangeur permet de diffuser le trafic qui vient d’Olembe par Yaoundé. Tout a été dimensionné de sorte que les véhicules qui viennent de l’Ouest en direction d’Olembe passent directement en contrebas et ceux qui viennent de Yaoundé pour Olembe du côté droit, puissent passer sans créer d’embouteillages. »

Pour l’heure, « nous sommes en phase de pré-réception technique qui durera un mois. La route est livrée. Il reste les dernières retouches. Nous avons déjà testé l’éclairage public qui fonctionne très bien. », indique Maurice Djinaki. En effet, la procédure de branchement a été enclenchée avec Eneo. Il ne reste plus que la signalisation verticale et horizontale.

Source : © Cameroon Tribune

Par Marilyne NGAMBO TCHOFO

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz