Cameroun – Listes électorales : près de 1000 nouveaux inscrits dans le Littoral

Près de 1000 nouveaux inscrits dans le Littoral sur les listes électorales | DR/illustration
Près de 1000 nouveaux inscrits dans le Littoral sur les listes électorales | DR/illustration

Camerpost l’a appris ce vendredi 15 janvier 2016 au cours du lancement officiel des opérations présidé par le Directeur Général d’Elections Cameroon.

Les inscriptions sur les listes électorales  dans la région du Littoral, ont reçu ce jour l’onction officielle du Directeur Général d’Elections Cameroon, Abdoulaye Babale. En présence de nombreuses autres autorités locales et administratives. Par sa présence, le DG a tenu à sensibiliser les citoyens sur la nécessité de participer aux opérations d’inscriptions sur les listes électorales, afin de contribuer à la vie politique de la Nation. A l’occasion, il a été révélé que près de 1000 nouveaux inscrits ont été dénombrés depuis le 4 janvier 2016 dans les quatre départements du Littoral. Notamment le Wouri, la Sanaga-Maritime, le Nkam et le Moungo. Le souhait de la direction générale des élections ainsi que de la direction régionale, est d’aller au-delà des 30 000 inscrits en 2015.

 Pour ce faire,  les inscriptions mobiles, le porte-à-porte, la disponibilité des équipements adéquats et fiables, ont été assurés. S’agissant de l’inscription proprement dite, la procédure est simple. Il faut se présenter chez  l’agent muni de sa carte d’identité nationale. Ce dernier à l’aide de sa machine enregistre les données et prend également une photo. Chose faite, le citoyen reçoit un  récépissé qu’il doit garder jalousement jusqu’au retrait d’une carte. L‘inscription sur les listes électorales étant la première étape du processus électoral, l’un des grands défis qu’Elecam doit immédiatement relever est celui de sensibiliser, plus que jamais, tous les citoyens en âge de voter – l’âge électoral est de 20 ans -, de s’inscrire sur les listes électorales.

Sur une population camerounaise de plus de 20 millions d’habitants, la moitié environ est constituée de potentiels électeurs. Depuis les premières élections législatives et présidentielle pluralistes de 1992, le nombre des électeurs inscrits et votants stagne ou ne cesse de baisser; au lieu d’augmenter. En moyenne, trois à quatre millions de citoyens s’inscrivent et un peu moins ou environ trois millions votent effectivement. D’où les mesures prises par Elecam pour rétablir la confiance dans les élections au Cameroun. Et surtout redonner goût aux jeunes qui ont perdu envie de voter. A cause des tripatouillages souvent décriés lors des élections, la fraude, l’absence d’une véritable démocratie au Cameroun.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz