Cameroun – Listes électorales : 17 368 nouveaux électeurs inscrits dans la région du Littoral

17 368 nouveaux inscrits dans la région du Littoral sur les liste électorales | DR/illustration
17 368 nouveaux inscrits dans la région du Littoral sur les liste électorales | DR/illustration

Les représentants des partis politiques, des acteurs de la société civile ont répondu présent au rendez-vous donné par les responsables d’Election’s Cameroon pour le Littoral. C’était le 23 mars 2016 à Douala. Il a été question d’évoquer la révision lancée depuis le 1er janvier 2016 et l’appel à la mobilisation de tous les acteurs en vue d’augmenter le nombre des inscriptions. Les organisateurs ont pensé qu’en travaillant main dans la main avec les partis politiques les Organisations de la société civile, ils pourront atteindre 6 à 7 millions de Camerounais inscrits en 2018.

Camerpost a récapitulé le bilan fait à ce jour : s’agissant des inscriptions rendues au troisième mois des opérations, il ressort qu’à la date du 20 mars 2016, 17 368 nouveaux électeurs ont été inscrits pour 10 982 hommes et 6 386 femmes. Et par ordre de mérite, le département du Wouri, a-t-on lancé, arrive en tête avec 10 018, suivi du Moungo avec 6 232. La Sanaga maritime a 1430 et le Nkam, 688. Le membre du conseil électoral en charge de la région du Littoral, Thomas Ejake Mbonda, a encouragé les uns et les autres à faire davantage.

C’est depuis janvier 2016 que les opérations d’inscriptions sur les listes électorales sont ouvertes. Sont concernés par ces opérations, les jeunes qui viennent d’atteindre la majorité électorale, des personnes qui pour des raisons diverses, ne se sont pas encore inscrites et des personnes ayant changé de lieu résidence. Dans la capitale économique, l’on traîne encore quelque peu le pas. Ce n’est pas l’affluence dans les antennes communales malgré les statistiques évoqués plus haut.

Toutefois, Elecam du Littoral compte bien faire changer les choses. Elle qui a entre autres pour missions de : la préparation, de l’organisation matérielle et du suivi des opérations électorales et référendaires ; la supervision de l’établissement des listes électorales ; la supervision de la distribution des cartes d’électeurs, en relation avec les Démembrements Territoriaux ;  l’évaluation et de l’expression des besoins nécessaires à l’organisation des scrutins ; la mise à jour du stock du matériel électoral ;du suivi des mesures de sécurité nécessaires à la tenue des scrutins, en rapport avec les services spécialisés compétents et les Démembrements Territoriaux ; le suivi de la fabrication et de l’acquisition des documents électoraux.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz