Cameroun – Lions Indomptables : Volker Finke n’était « plus l’homme de la situation » selon Tombi à Roko

Tombi à Roko Sidiki, secrétaire général et candidat à la présidence de la FECAFOOT. | DR
Tombi à Roko Sidiki, secrétaire général et candidat à la présidence de la FECAFOOT. | DR

Le président nouvellement élu de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Tombi à Roko Sidiki, a justifié le limogeage vendredi dernier du sélectionneur, l’Allemand Volker Finke, par le fait qu’il « n’est plus l’homme de la situation ».

Face à la presse, il a aussi invoqué l’impopularité du technicien ainsi que son manque de créativité : «Il y avait un rejet populaire, et nous avons constaté que son jeu était devenu stéréotypé, sans inspiration des joueurs qu’il aligne et sans stratégie devant nous amener à gagner.»

Pour Tombi à Roko Sidiki, le départ de Volker Finke est de nature à redonner confiance aux «Lions indomptables» qui regorgent de talents.

Nommé en fin mai 2013 pour un contrat de 2 ans, les résultats de l’ex-sélectionneur, qui est remplacé à titre intérimaire par ses deux adjoints camerounais que sont Alexandre Belinga et Bonaventure Djonkep, étaient jugés médiocres à la fois par ses employeurs et par une bonne partie de l’opinion publique nationale.

Actuellement engagés en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017, le Cameroun, avec 6 points, occupe la 1ère place du groupe M devant la Mauritanie (3 pts), l’Afrique du Sud (1 pt) et la Gambie (1 pt).

© CAMERPOST avec © APA