Cameroun – Lions indomptables : Une nouvelle dynamique – 02/09/2014

Le sélectionneur national, Volker Finke, a présenté lundi à la presse le nouvel état d’esprit de l’équipe.

Entrainement - Photo d'archives.
Entrainement – Photo d’archives.

Depuis quelques jours, le mot qui revient le plus autour de l’équipe nationale de football fanion est Reconstruction. Ce mot et tous ses synonymes n’ont pour seul objectif que de souligner la détermination des autorités à prendre à bras-le-corps le football camerounais, en totale déperdition depuis des années. Et qui mieux que le sélectionneur national des Lions indomptables, Volker Finke, pour transmettre ce message ? Lundi au siège de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) à Yaoundé, le technicien allemand était devant la presse. Question d’informer sur le programme de l’équipe nationale qui entre formellement en stage, du côté de Mbankomo, ce mardi. Mais, également de présenter la nouvelle équipe chargée de conduire les Lions vers des lendemains meilleurs.

Staff uni

Volker Finke, confirmé à son poste de sélectionneur, n’a aucun problème à travailler avec les Camerounais. Il a tenu à le préciser pour couper court aux rumeurs faisant état de ce qu’il ne veut pas de ses nouveaux adjoints. En tout cas, hier, il était entouré de la nouvelle équipe au complet, ou presque. On a aperçu ses adjoints Ibrahim Tanko, Bonaventure Djonkep et Alioum Boukar. Seul Alexandre Belinga, de retour d’Afrique du sud avec les juniors, manquait à l’appel. « Pas de panique, il sera à Mbankomo », a précisé Laurence Fotso, responsable de la communication et du marketing de la Fécafoot. Les nouveaux membres du staff médical et administratif étaient également présents, appuyant par leur présence le propos de Volker Finke sur l’union qui se veut désormais la nouvelle philosophie des Lions indomptables.

Etat d’esprit

Sûr de lui et de son discours, le sélectionneur national a été clair : c’est un nouveau départ pour le Cameroun, après cette coupe du monde brésilienne qui hantera encore certainement les esprits pendant longtemps. « Il fallait normaliser beaucoup de choses. C’est pour cela que j’ai procédé à une coupure forte dans la sélection des joueurs », a-t-il expliqué. L’idée, avec cet équilibre entre jeunesse et expérience, est de bâtir une équipe compétitive pour un avenir meilleur. « Beaucoup de joueurs découvrent l’équipe nationale. Le talent est là mais, il faut les former », dixit Volker Finke. « C’est possible que ça dure un peu, mais pas trop », a ajouté l’Allemand. D’ailleurs, son objectif est clair : se qualifier pour la CAN 2015 dont le premier match est prévu samedi face à la RDC. D’où cet esprit de gagneur, le fameux « Fighting Lions Spirit », qui sera le fil conducteur de la reconstruction de la sélection. Mais, pas seulement puisque le respect sera une autre notion incontournable des Lions New look. Et pour illustrer ce nouvel état d’esprit, le coach n’a pas manqué de prendre ses responsabilités, affirmant sans ambages : « c’est moi qui mène la reconstruction. Je suis prêt ».

Volker Finke a toujours clamé sa détermination à assurer le secret des vestiaires. Cette reconstruction passe donc clairement par une ceinture de protection autour de l’équipe. « Dans les grands clubs comme le Bayern, le fait qu’une information se retrouve dehors est très grave. On mène des enquêtes. La force d’une équipe dépend de son unité. Il y a des choses qui se disent dans les vestiaires et qui ne sont pas bonnes à publier. Ici au Cameroun, c’est autre chose. Il faut que quelque chose nous lie parce que si ça sort, ça laisse des traces et ça fait mal de chaque côté », a précisé le coach. Avant de conclure : « On ferme la bouche et on travaille pour un avenir meilleur. C’est le moment de se couper de ce qui s’est passé en 2010 et 2014 ».

Source : © Cameroon Tribune

Par Josiane R. MATIA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz