Cameroun – Lions Indomptables : Qui va remplacer valablement Eto’o ? – 29/08/2014

Le Roi Lion Indomptable Samuel Eto’o arrête la sélection. Alors qu’il vient tout juste de s’engager avec Everton pour deux ans, l’attaquant de 33 ans a décidé de raccrocher les crampons avec les Lions Indomptables.

Samuel Eto'o a beaucoup apporté au Cameroun en tant que capitaine des Lions indomptables. © DR
Samuel Eto’o a beaucoup apporté au Cameroun en tant que capitaine des Lions indomptables. © DR

Il a lui-même révélé l’information mercredi soir sur son compte Twitter en postant un message clair et simple. “Je vous informe par la présente que je mets un terme à ma carrière internationale. Merci à toute l’Afrique, à mes fans pour leur amour”, a-t-il écrit en signant SEF (Samuel Eto ‘o Fils). Ce n’est pas la première fois que le natif de Nkon annonce sa retraite internationale. A deux reprises déjà, Samuel Eto’o avait déclaré qu’il raccrochait les crampons avec la sélection camerounaise. La première fois avait été avant le match couperet des éliminatoires de la CAN 2013 contre le Cap Vert. Un retour qui n’avait pas permis au Cameroun de se qualifier pour le tournoi qui se déroulait en Afrique du Sud. La deuxième fois avait été en septembre 2013 après une victoire à Yaoundé contre la Libye (1-0) synonyme de qualification pour les barrages du Mondial 2014. Alors cette nouvelle annonce est-elle la dernière ?

Une troisième annonce de retraite qui semble définitive

Deux éléments nous indique que cette décision est la dernière et qu’il n’y aura pas d’énième volte-face ou retour de la part du nouveau joueur d’Everton. Dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2015, le sélectionneur du Cameroun Volker Finke n’a pas convoqué le joueur de 33 ans dans sa liste de 25 pour les deux premières journées contre la République Démocratique du Congo et la Côte d’Ivoire le 6 et 10 septembre prochain. Après que le technicien allemand ait décidé de se passer Samuel Eto’o, c’est au tour d’Adoum Garoua, ministre des Sports et de l’éducation physique, de choisir Stéphane Mbia comme nouveau capitaine des Lions Indomptables à la place de l’ancien joueur de Chelsea. L’attaquant de Schalke 04 Eric Choupo-Moting et celui du FC Porto Vincent Aboubakar seront ses adjoints. Le précédent trio de capitaines étaient composé de Samuel Eto’o, Nicolas Nkoulou et Eyong Enoh. Ses différentes manoeuvres réalisés par ses deux hommes marquent que le fait que la fédération camerounaise de football (Fecafoot) préparent tout simplement l’après Samuel Eto’o. Face à ses changements radicaux, Samuel Eto’o qui a plusieurs reprises critiqué le fonctionnement de la Fecafoot de corruption s’est donc retiré et ce pour de bon.

Un monument qui a bien débuté mais mal terminé

Samuel Eto’o avait connu sa première cape le 9 mars 1997 lors d’une opposition contre le Costa Rica, quart de finaliste de la Coupe du monde 2014. Ce mondial brésilien est donc sa dernière compétition internationale avec le Cameroun. Sa dernière apparition avec le maillot des Lions Indomptables a été contre le Mexique pour une défaite (1-0), le 13 juin dernier sous une pluie battante à Natal. L’ancien joueur de Barcelone n’a disputé qu’une seule rencontre pour son 4e mondial (1998, 2002, 2010, 2014) à cause d’une blessure au genou, triste fin. Idole de tout un peuple, véritable légende vivante, en 116 sélections avec le Cameroun, l’attaquant camerounais a marqué l’histoire de son pays en remportant notamment deux Coupes d’Afrique des Nations en 2000 et 2008. Il est devenu d’ailleurs le meilleur buteur de l’histoire de la CAN (18 buts) mais aussi le meilleur buteur de l’histoire du Cameroun avec 56 réalisations.

Le joueur de 33 ans a remporté quatre fois le titre meilleur joueur africain de l’année (2003, 2004, 2005, 2010). Autre succès de prestige pour l’ancien buteur de l’Inter Milan, la médaille d’or olympique aux Jeux de Sydney en 2000. Mais tout n’a pas été rose pour l’international camerounais qui a connu des échecs. Notamment en 2006, quand son coéquipier Pierre Womé rate un penalty face à l’Égypte qui prive le Cameroun du mondial allemand au détriment de la Côte d’Ivoire. On peut ajouter dans la même lignée son incapacité à atteindre le second tour d’une Coupe du monde après quatre participations qui lui laissera toutefois un goût d’inachevé. En perte de vitesse depuis deux ans, son apport de capitaine en sélection a été insuffisante. Le dernier coup d’éclat du Lion Indomptable reste un doublé face au Togo d’Emmanuel Adebayor en mars 2013 lors de la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

Qui va remplacer Eto’o ?

Avec le départ de Samuel Eto’o, une place se libère à ce poste de numéro 9 dans le onze camerounais en 4-3-3 managé par l’Allemand Volker Finke pour la nouvelle génération. Deux hommes la représentent bien Vincent Aboubakar et Eric Choupo-Moting. Le premier évolue au FC Porto depuis quelques jours et sort d’une saison réussie. Sa plus belle de sa carrière avec son ancien club Lorient, 17 buts inscrits, ce qui lui a permis de signer chez les Dragons. Lors du mondial brésilien, le joueur de 22 ans avait été titulaire en pointe à la place de Samuel Eto’o blessé face à la Croatie et le Brésil. Peu en réussite en sélection avec 2 réalisations en 27 sélections, l’ancien Merlu devra justifier la confiance qu’on lui donne pour garder ce statut et ce dès septembre.

Le second Eric Maxim Choupo-Moting joue à présent Schalke 04 et sort lui aussi d’une saison réussie avec Mayence avec 10 buts en 32 matchs. Des performances qui ont séduit le club de la Rhur de l’engager afin de suppléer ou soutenir le Néerlandais Klaas-Jan Huntelaar au sein l’attaque allemande. En sélection, le joueur de 25 ans qui compte 29 capes pour 12 buts, un meilleur ratio qu’Aboubakar, évolue en tant qu’ailier. Après avoir soutenu Samuel Eto’o, il fait de même avec Vincent Aboubakar qui est un joueur d’axe alors que le natif d’Hambourg est plus polyvalent. D’ailleurs cette diversité l’empêche de jouer dans l’axe en sélection, son positon de prédilection. Peu importe, les Lions Indomptables ont les buteurs qu’il faut pour tourner la page Samuel Eto’o et de nouveau briller.

Source : Le Point.fr

Par ABOU CISSÉ

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz