Cameroun – Ligue 1 : Une saison en pointillés pour les entraineurs

Le banc de touche de Lion blessé a été modifié | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo
Le banc de touche de Lion blessé a été modifié | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo

La saison 2016 est en passe de battre les records d’instabilité des bancs de touche. Une dizaine de techniciens ont été limogés au cours de la phase aller du Championnat.

Le poste d’entraineur n’est pas à proprement parler en crise au Cameroun. Pourtant les entraineurs des clubs de Ligue 1 connaissent des moments d’incertitude et de frayeur. Nul n’est certain de conduire son club jusqu’au terme de la saison. La bourrasque n’épargne pas les techniciens expatriés.

Les dix entraineurs limogés l’ont été en quatre mois, soit la durée de la phase aller. En effet la saison a été lancée le 31 janvier 2016. La phase aller s’est achevée le dimanche 15 mai. Huit clubs sur dix huit ont eu maille à partir avec leur entraineur. L’éviction la plus rapide est le fait de Bambouto fc de Mbouda. Le Président Justin Tagouh a mis un terme aux fonctions du jeune entraineur belge, Johan Buyle, avant le début du Championnat. Ses méthodes étaient jugées inadaptées à une équipe de Ligue 1. Le club de l‘Ouest Cameroun constituait d’ailleurs sa première expérience avec une équipe première. Il n’avait jusqu’alors évolué qu’avec les catégories jeunes de clubs belges. Il a été remplacé par Emmanuel Kundé, lequel a aussi cédé sa place à Jean Claude Yerema. Ce dernier a conduit les mangwa boys jusqu’à la huitième journée du Championnat. La large défaite subie contre Apejes de Mfou (0-5) a mis le feu aux poudres et provoqué son départ.

L’Union des Mouvements sportifs (Ums) de Loum est l’autre grand consommateur d’entraineurs. Le Président Pierre Kwemo est particulièrement impliqué dans la gestion quotidienne de l’équipe,  selon des sources. Il a mis un terme au contrat de Nankam Olivier, après deux journées de Championnat. Le club n’avait connu aucune défaite. Le Président était mécontent du style de jeu de l’équipe. D’autres sources évoquaient l’absentéisme du technicien comme cause de son départ. Son successeur Anicet Mbarga ne lui a survécu que quelques semaines. Adolphe Eke est le troisième entraineur du club depuis le début de la saison.  Il a amené le club du Moungo au sommet du classement. Toutefois rien ne dit qu’il demeure en fonction jusqu’à la fin de la saison.

 Cosmos du Mbam s’est également séparé de Théodore Ngatchou au terme de la septième journée. Ce dernier se plaignait des mauvaises conditions de travail, d’où sa démission. Il a été remplacé par Bertrand Eluna, ancien entraineur de Canon. Idem pour Laurent Djam.  Il a démissionné d’Eding Sport, suite aux mauvais résultats enregistrés par le club. Il succède à Justin Kamgue à la tête de Lion blessé de Foutouni. David Pagou est également parti d’Apejes fc de Mfou. Deux autres entraineurs ont été relevés de leurs fonctions. Ce sont les cas de Maurice Mpondo (Botafogo fc) et Charlemagne Mbongo (Les Astres fc).

Nombre d’autres encadreurs sont sous l’œil du cyclone. Guy Bertin Djiepnang de Racing fc par exemple, ne compte pas que des fans dans le club de Bafoussam. La deuxième partie de la saison pourrait en effet emporter d’autres limogeages.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz