Cameroun – Ligue 1 : Le Président de l’Ums, Pierre Kwemo, s’illustre encore à Mbalmayo

Un banc de touche impuissant | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo
Un banc de touche impuissant | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo

Pierre Kwemo a un caractère trempé. Il était au four et au moulin au stade municipal de Mbalmayo, lors de la quinzième journée du Championnat.

L’un des précédents entraineurs du club le disait difficile à vivre, et omniprésent. Le public de Mbalmayo en a eu l’illustration. L’homme semble taciturne au premier abord. Sa voix fluette s’y prête. Il suffit cependant d’un seul match de football pour comprendre son erreur.

Le Président de l’Union des Mouvements sportifs de Loum (Ums) est un homme autoritaire. Lors de la rencontre entre Dragon et Ums il s’en est pris à presque tout le monde. Ses principales cibles étaient le Président Komè Max de Dragon fc, l’entraineur Adolphe Eke de l’Ums, ses propres joueurs ainsi que des journalistes. Dès le coup d’envoi de la partie il lançait des piques à son homologue de Dragon fc.  La moindre plainte de ce dernier était balayée du revers de la main, et battue en brèche. La proximité des deux hommes s’y prêtait d’ailleurs.

Les joueurs de L’Union des Mouvements sportifs de Loum pour leur part, ont essuyé reproches et injures de la part du Président Kwemo. L’homme se veut perfectionniste et adepte du beau jeu. Sa voix bien que fluette porte étonnamment. Difficile de ne pas l’entendre. Sur le terrain Dragon fc fait douter son leader d’adversaire (leader de la Ligue 1, ndlr). Toute chose que ne supporte pas Pierre Kwemo. Les enjeux sont clairs. Ums veut consolider son leadership, tandis que Dragon fc désire sortir de la zone rouge.

L’hyper activité du Président est aussi manifeste par une forte ingérence dans la gestion du banc de touche. A la pause il fait irruption dans les vestiaires, malgré les protestations des stadiers. A la reprise Pierre Kwemo ne met pas de gants avec son entraineur et l’interpelle sans ménagement : Eke (…) viens (…) Jumo a déjà un carton jaune (…) il faut le remplacer. Aussitôt dit, aussitôt fait. Le joueur est remplacé par Christian Deugoué. Adolphe Eke a ces mots qui sonnent comme une excuse à l’endroit du joueur : c’est à cause de ton carton jaune que tu sors. Ums l’emporte heureusement aux arrêts de jeu grâce à une réalisation de l’attaquant Arouna Dang. Ce dernier au passage fait un salut militaire à monsieur le Président.

Adolphe Eke est le troisième entraineur du club de Loum, depuis le début de la saison 2016. Rien ne prouve qu’il le demeurera jusqu’à la fin. L’on se souvient que Nankam Olivier avait été limogé après trois journées de Championnat seulement. Le club n’avait jusqu’alors enregistré aucune défaite. Son successeur n’avait pas non plus fait long feu.  Ums de Loum est à ce jour le plus grand consommateur d’entraineurs depuis le début de la saison en cours.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo