Cameroun – Ligue 1 : Une kyrielle de licenciements en trois mois

Jean Claude Yéréma, ex-entraineur principal de Bamboutos fc | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo
Jean Claude Yéréma, ex-entraineur principal de Bamboutos fc | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo

Ils sont nombreux, les entraineurs qui n’officieront pas jusqu’au terme de la saison.  La séparation est le fait soit des dirigeants, soit une décision personnelle du technicien.

Jean Claude Yéréma est désormais sans club. Il n’est plus l’entraineur de Bamboutos fc de Mbouda. En service depuis le début de la saison 2016, il a été démis de ses fonctions le lundi 21 mars. Son licenciement intervient après la rencontre de la huitième journée contre Apejes à Mfou. Son départ ne constitue pas une surprise.

Le désormais ex-entraineur principal des mangwa boys de Mbouda, a rarement fait l’unanimité. Ses choix ont été à plusieurs reprises critiqués par les nombreux fans du club. La défaite à domicile contre Canon de Yaoundé (1-2) est le véritable point de départ de la crise. C’était lors de la cinquième journée du Championnat. La titularisation ce jour-là du gardien des buts Alain Tchoumté malgré ses performances médiocres, avait fortement déplu au public. Les supporters en colère rendaient ce dernier responsable de la défaite. Jean Claude Yéréma était désormais éjectable à tout moment. La victoire obtenue lors de sixième journée en déplacement contre Cosmos (0-1) a toutefois baissé la tension, mais la colère des supporters demeurait perceptible. Mais le score de parité enregistré à domicile contre New Stars (1-1) a ramené en surface les tares du technicien. C’était lors de la septième journée. La lourde défaite (5-0) enregistrée une semaine plus tard contre Apejes, met véritablement le feu aux poudres et emporte l’entraineur principal. Souleymanou Aboukar est aujourd’hui le nouvel entraineur principal de Bamboutos fc. Le club connait en trois mois son troisième entraineur, après le belge Johan Buyle et Jean Claude Yéréma.

Eding fc de la Lékié change également d’entraineur. Laurent Djam a rendu son tablier, s’estimant responsable des mauvais résultats de son équipe. La défaite enregistrée à domicile contre Canon (1-2) lors de la huitième journée, est la contre-performance de trop. La dernière victoire du club dirigé par Saint Fabien Mvogo remonte à la première journée. Il avait pris le dessus sur Cosmos à Bafia (0-1). Au terme des sept rencontres qui ont suivi Eding a enregistré quatre défaites et trois nuls. De quoi dégouter Laurent Djam. Nicolas Tonye Tonye est le nouvel homme fort du club.

Cosmos du Mbam, autre formation de la Région du Centre a également procédé à des changements dans son staff technique. Théodore Ngatchou a quitté le navire après la septième journée. La défaite contre Les Astres de Douala (0-2) ainsi que les conditions déplorables de travail l’auraient poussé à la démission.

Le départ le plus rapide de la saison reste celui de Nankam Olivier. L’entraineur de l’Union des Mouvements sportifs de Loum (Ums) a été licencié par le Président Pierre Kwémo, officiellement pour mauvais résultats. Pourtant le club avait enregistré une victoire après deux rencontres. Le licenciement était intervenu après la deuxième journée du Championnat. D’autres départs sont susceptibles de se produire d’ici l’intersaison. L’année 2016 pourrait être l’une des plus cauchemardesques pour les entraineurs de la Ligue 1 camerounaise.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo