Cameroun – Ligue 1 : Bamboutos fc et Ums têtes de file

Jean Claude Yéréma, l'un des trois premiers entraineurs de Bamboutos fc | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo
Jean Claude Yéréma, l’un des trois premiers entraîneurs de Bamboutos fc | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo

Les deux clubs sont ceux qui ont limogé le plus d’entraîneurs depuis le début de la saison.

Le Championnat de Ligue 1 2016 pourrait être l’un des plus catastrophiques pour les entraîneurs. Huit parmi eux ont déjà plié bagages au bout de trois mois seulement. Pourtant l’on est encore à plusieurs longueurs de la trêve. Bamboutos fc et Ums ont à eux seuls libéré cinq techniciens.

L’Union des Mouvements Sportifs de Loum (Ums) a défrayé la chronique, en mettant Olivier Nankam à la porte le 8 février. C’était neuf jours après le lancement du Championnat 2016. Le club du Moungo venait de disputer sa deuxième rencontre. L’entraineur limogé avait été remplacé par Anicet Mbarga Foé. Ce dernier à son tour a été licencié deux mois plus tard par le Président Pierre Kwemo. C’était le 4 avril. Il lui était reproché la défaite de la neuvième journée contre l’Aigle de la Menoua (0-1). Pourtant le club occupait la cinquième position du classement. Son successeur Adolphe Ekeh est toujours en poste depuis trois semaines. Le club en ce moment est leader de la Ligue 1. Ums totalise 22 points, à deux longueurs du troisième, et à égalité avec le second. De quoi faire frémir peut-être Adolphe Ekeh.

Bamboutos fc de Mbouda en revanche connait son quatrième entraîneur principal, soit un de plus que l’Ums. Soulemanou Aboubakar y est resté en service après le départ il y a quelques jours de Laurent Djam. Le club de Mbouda a connu une mini crise avec pratiquement deux techniciens à sa tête. Auparavant le club de mbouda s’était séparé le 21 mars de Jean Claude Yéréma, pour insuffisance de résultats. Après plusieurs semaines de sursis, le Conseil d’Administration du club ne lui avait pas pardonné la lourde enregistrée lors de la huitième journée face à Apejes (0-5). Avant lui le belge Johan Buyle pliait bagages avant le début de la saison.

Les autres techniciens limogés sont : Théodore Ngatchou (Cosmos fc), David Pagou (Apejes) et Justin Kamgue (Lion blessé). Laurent Djam est l’entraineur le plus mobile. Il connait sa troisième équipe en trois mois. Contraint récemment de partir d’Apejes, il a été appelé au chevet de Bamboutos fc. Il en est reparti quelques jours plus tard sans avoir pu véritablement exercer. Ce sont donc huit techniciens en délicatesse avec leur employeur avant la trêve. Par contre six clubs sur dix-huit sont concernés par ce phénomène en Ligue 1. La liste pourrait s’allonger, pour une saison à nulle autre pareille au Cameroun.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz