Cameroun : L’hommage de la Nation à Peter Agbor Tabi

Peter Agbor (au centre), secrétaire général adjoint de la présidence de la République | Archives/DR
Peter Agbor (au centre), secrétaire général adjoint de la présidence de la République | Archives/DR

La dépouille de l’ancien ministre, secrétaire général adjoint de la présidence de la République a été accueillie lundi soir à Yaoundé par Ferdinand Ngoh Ngoh, représentant du chef de l’Etat.

Aéroport international de Yaoundé-Nsimalen lundi soir. Il est 20 h 55. Le cercueil du défunt ministre, secrétaire général adjoint de la présidence de la République, Peter Agbor Tabi, porté par huit officiers de police en tenue d’apparat est introduit dans la salle aménagée pour la circonstance. L’assistance debout retient son émotion. Au premier rang des personnalités présentes, Ferdinand Ngoh Ngoh, ministre, secrétaire général de la présidence de la République en sa qualité de représentant personnel du chef de l’Etat. De nombreux membres du gouvernement sont présents aux côtés des collègues universitaires du disparu, de nombreuses dames du Cercle des amies du Cameroun (CERAC), des membres de la famille et de nombreuses autres personnalités. Puis dans un rituel savamment orchestré, le cercueil est recouvert du drapeau vert-rouge-jaune.

Suivra alors une courte prière inter-religieuse au cours de laquelle les célébrants implorent le Très Haut pour le repos de l’âme du défunt et prient pour sa famille et ses nombreux proches éplorés. Le tout durera environ une trentaine de minutes. Puis, le cercueil est alors conduit dans un corbillard. Ferdinand Ngoh Ngoh a le temps d’aller réconforter les proches du disparu avant de suivre la marche funèbre. C’est le regard plein d’émotion que le représentant du chef de l’Etat verra quitter le cortège funèbre quelques minutes après pour l’hôpital général de Yaoundé. Le premier acte des obsèques officielles décidées, par le chef de l’Etat en l’honneur de celui qui était encore jusqu’à son décès le 26 avril dernier à Paris l’un de ses proches collaborateurs, vient d’être posé. En attendant la levée de corps prévue après-demain jeudi et l’inhumation dans sa Manyu natale, samedi prochain.

Source : © Cameroon Tribune

Par Jean Francis BELIBI