Cameroun – LFPC : Le général Semengue candidat à sa propre succession

Le général Semengue est candidat à sa propre succession à la tête de la Ligue de football prossionnel du Cameroun (LFPC) | DR
Le général Semengue est candidat à sa propre succession à la tête de la Ligue de football prossionnel du Cameroun (LFPC) | DR

Le président de l’instance dirigeante du football professionnel l’a annoncé officiellement samedi dernier à Yaoundé lors de l’installation des nouveaux membres de la ligue de football professionnel du Cameroun.

« Je suis candidat » la phrase est lâchée. Evoquée depuis quelques temps dans les couloirs de la ligue, la candidature du président sortant de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) est désormais une réalité. L’annonce a été faite personnellement par Pierre Semengue. C’était samedi 23 janvier à l’occasion de la cérémonie d’installation des nouveaux membres de la ligue (Nyoh Mathias président de la commission électorale et Mathias Eric Owona Nguini président de la commission d’homologation et de discipline).

A la tête de la LFPC depuis sa mise sur pied en 2012, le général d’armées à la retraite présente un bilan mitigé. Depuis pratiquement 2 ans, les championnats de ligue 1 et ligue 2 se jouent sans sponsors. L’opérateur de téléphonie mobile MTN qui accompagnait la structure en tout début, n’a pas renouvelé son contrat avec la ligue. L’une des principales raisons était la mauvaise organisation de la LFPC notamment par les arrêts inexpliqués et à répétition des championnats ou encore le non-respect de la programmation des matchs. Un autre sponsor a été annoncé par la suite, CAMTEL. Finalement il n’en a été rien.

La ligue sans sponsors ne fonctionne qu’à travers les subventions de l’Etat.  Subventions revues à la hausse depuis 2012. Elles sont passées de 210 millions de F à 570 millions de F soit 20 millions de F pour chaque club de ligue 1 (pour au moins 100 000 F de salaire par joueur) pour chaque club de ligue 2 et 10 millions de F (pour au moins 50 000 F de salaire par joueur). L’organe en charge du football professionnel au Cameroun souffre également de l’absence criarde des aires de jeu beaucoup plus dans un contexte marqué par la rénovation des stades devant abriter les CAN 2016 et 2019.

Le Général peut tout de même se satisfaire de la signature d’un nouveau partenariat de 2 ans avec la marque italienne Garman. Celle-ci se chargera d’habiller les clubs de ligue 1 et ligue 2 durant cette période. Tous les clubs des championnats nationaux, en dehors de l’Union sportive de Douala et Coton sport de Garoua, ont reçu déjà leurs équipements pour la saison 2015-2016.

S’il veut rempiler, Semengue devra présenter un programme solide. Les candidatures de Franc Happi, actuel vice-président de la ligue ou encore St Fabien Mvogo, président de la ligue de football du centre sont également annoncées. La date de l’élection reste à déterminer.

© CAMERPOST par Alain Kanga