Cameroun : L’Etat cherche un repreneur pour ALUCAM

Usine Alucam au Cameroun. | © Egis
Usine Alucam au Cameroun. | © Egis

Les autorités camerounaises lorgnent vers le Moyen-Orient pour céder les 47 pour cent de parts qu’elles détiennent dans la société Aluminium du Cameroun (ALUCAM), naguère contrôlée par le consortium australo-canadien Rio Tinto-Alcan (RTA).

D’après certaines sources, «Rio Tinto Alcan qui avait promis d’aider le Cameroun dans sa quête d’un nouveau repreneur s’est jusqu’ici montrée impuissante dans sa tâche».

C’est en octobre 2014 que le géant métallurgique Rio Tinto s’est retiré du capital d’ALUCAM basé à Edéa, dans la région du Littoral.

Cependant ALUCAM est restée dans une situation quasi végétative qui a conduit au licenciement de plusieurs employés de la société.

Au sein de ladite entreprise, l’on révèle que depuis le mois de janvier 2016, le groupe financier Lazard a été retenu pour conduire cette opération de reprise au point qu’à ce jour, le passage en revue des actifs de l’industriel ALUCAM serait terminé.

Un rapport dressé par Lazard a permis l’envoi fin juillet d’un «teaser» à des investisseurs potentiels au Japon et au Moyen-Orient notamment».

Tout laisse croire qu’au mois de septembre 2016 d’autres partenaires financiers pourraient être approchés dans le but de faire avancer ce dossier supervisé dans les services de la Primature.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cameroun : L’Etat cherche un repreneur pour ALUCAM"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Moussa Kallamou

c’est vrai que le Cameroun a beaucoup de dépense à effectuer en cette période sur la lutte contre Boko Haram et le financement de son plan d’émergence. Cependant, il serait plutôt important de chercher a nationalisé Alucam ou tout au moins de prendre le contrôle en ayant plus de part. c’est dommage d’entendre que l’Etat veut s’en débarasser comme si c’était un fardeau pour lui.

Jacques Paulin Hysomoh

Déjà ??? Attendons seulement…

wpDiscuz