Cameroun : les Travaux publics ont la grosse part du budget 2016

Patrice Amba Salla, au centre, Ministre camerounais des Travaux Publics | © MINTP
Patrice Amba Salla, au centre, Ministre camerounais des Travaux Publics | © MINTP

Le ministère des Travaux publics, avec une enveloppe de 403,9 milliards FCFA, se taille la plus grosse part dans la répartition du budget 2016 dont la loi vient d’être promulguée par le président camerounais Paul Biya.

Ayant reçu mieux que les 325,7 milliards FCFA de l’année finissante, ce département va poursuivre le programme de construction de plusieurs axes routiers et doit, en outre, faire des projets d’érection d’infrastructures liées à l’organisation des Coupes d’Afrique des nations (CAN) de football 2016 (dames) et 2019 (messieurs).

Ce département est suivi dans la ventilation par les Enseignements secondaires (246,068 milliards FCFA), l’Eau et l’Energie (241,1 milliards FCFA), la Santé publique (236,1 milliards FCFA), la Défense (229,727 milliards FCFA) et l’Education de base (206 milliards FCFA).

Le budget du Cameroun pour 2016 s’équilibre en recettes et en dépenses à 4.234,7 milliards, soit une augmentation de 13% par rapport à la Loi de finances de 2015.

Ses prévisions reposent ainsi sur des hypothèses macroéconomiques d’une croissance réelle du produit intérieur brut (PIB) de 6%, d’un taux d’inflation projeté à 3%, d’un cours du baril de pétrole camerounais à 40,4 dollars et d’une production de 34,6 millions de barils, d’un taux de change du dollar à 586,4 FCFA, d’un déficit du solde budgétaire (hors dons) de 4,5% du PIB et d’un déficit extérieur courant plafonné à environ 4,3% du PIB.

© CAMERPOST avec © APA