Cameroun : Les petits pas du payement par téléphone mobile – 09/03/2015

Selon Roger Fapom, le sous-directeur du recouvrement chez Eneo, l’entreprise de distribution de l’électricité, 250 000 abonnés sur les 970 000 que compte l’entreprise sont enregistrés au service de payement des factures par téléphone mobile offert par les deux plus grands opérateurs du secteur de la téléphonie mobile dans le pays.

Cependant, révèle la même source dans une interview à l’hebdomadaire camerounais Repères, seulement 60 000 des clients d’Eneo effectuent «régulièrement» le payement de leurs consommation d’électricité par le mobile. Ce qui représente à peu près 25% des clients inscrits au mobile money.

Cette faible pénétration du mobile payement chez Eneo est transposable à la Camerounaise des eaux (CDE), où les clients ont également la possibilité de payer leurs consommations par mobile, ou encore chez le télé-distributeur Canalsat, qui a également adopté ce mode de payement…

A l’origine de cet intérêt encore timide des Camerounais pour le mobile payement, explique le sous-directeur du recouvrement chez Eneo, «il y a profondément un problème de culture», malgré le taux de pénétration du téléphone mobile dans le pays, qui est estimé à près de 80% par l’Agence de régulation des télécommunications (ART).

Mais à côté de cela, indiquent les utilisateurs du mobile payement eux-mêmes, il y a les nombreux désagréments subis par les utilisateurs et qui découragent ces derniers. En effet, apprend-on, il est récurrent qu’après le payement de sa facture d’électricité par mobile, un client soit coupé quelques jours plus tard, pour non payement de sa consommation.

De mêmes, les abonnés au mobile sont souvent obligés de faire des réclamations auprès des opérateurs pour se faire transférer leur crédits de communication pourtant bien acquis par mobile payement. Autant de désagréments qui refroidissent les ardeurs des consommateurs pour le mobile payement, et que les opérateurs mettent souvent sur le compte de divers dysfonctionnements dans le système.

Source : © Investir Au Cameroun

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz