Cameroun : les pays d ‘ Afrique centrale se concertent au sujet des APE – 22/04/2015

 Gilbert Didier Edoa, le secrétaire général du ministère camerounais en charge de l'Economie.
Gilbert Didier Edoa, le secrétaire général du ministère camerounais en charge de l’Economie.

Les pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) se concertent actuellement à Douala en vue d’accorder leurs violons au sujet de la signature des Accords de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne (UE).

Des assises qui se tiennent dans le cadre de la 36e session du comité régional de coordination des négociations des APE entre les deux espaces.

Des participants qui viennent des pays de la CEEAC, des chambres consulaires régionales, des missions diplomatiques de l’Afrique centrale à Bruxelles en Belgique et Genève en Suisse et des organismes de la société civile, devraient parvenir à un accord de nature à satisfaire les deux parties.

Pour des experts, « la rencontre de Douala devra cibler les activités essentielles à mener afin que l’APE soit effectif avant la fin de l’année en cours », a indiqué Gilbert Didier Edoa, le secrétaire général du ministère camerounais en charge de l’Economie.

Dans ce contexte, « il importe de se pencher sereinement sur les impacts prévisibles du changement de la base juridique des relations économiques entre l’Afrique centrale et l’UE », a-t-il ajouté.

Si les études dépendent en partie du partenaire européen, les textes en revanche sont entièrement à la portée du comité qui pourra s’inspirer d’accords du même type pour rendre fructueux les quatre jours de réflexion et de propositions qui l’ont réuni à Douala.

Au-delà des démarches personnelles, les pays africains tiennent à adopter une solution d’ensemble au regard de la configuration actuelle de l’économie mondiale qui fait de plus en plus place aux actions concertées et à des regroupements.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz