Cameroun : Les huiles végétales locales menacées

Les huiles végétales locales menacées | Illustration
Les huiles végétales locales menacées | Illustration

Elles sont victimes des importations massives et incontrôlées qui violent la réglementation en vigueur.

Le secrétaire général de l’Association des Raffineurs des Oléagineux du Cameroun (Asroc) ne décolère pas. Jacquis Kemleu Tchabgou digère mal le communiqué signé du ministre des Finances en date du 14 septembre 2015 faisant état des la suspension provisoire  de la présentation de déclaration d’importation (DI) et d’attestation de vérification d’importation (AVI). Le secrétaire général de l’Asroc est convaincu que cette mesure destinée à faciliter le dédouanement des marchandises, va favoriser les importations massives et incontrôlées, notamment des huiles végétales. « La politique d’industrialisation du Chef de l’Etat n’encourage pas l’importation de produits finis qui n’apportent rien à notre économie nationale », a-t-il rappelé au cours d’une conférence de presse qu’il a donnée ce 21 octobre dans les locaux de l’Asroc.

En effet, les industries de la filière des Oléagineux ont déjà investi plus de 600 milliards de Fcfa et créé plus de 50 000 emplois directs. La filière représente près de 10% du secteur industriel et 28,5% du sous-secteur des industries agroalimentaires. C’est un secteur à fort potentiel de croissance. Mais malgré cette performance, la filière est pratiquement en crise. Et pour cause ? Les  importations massives des huiles végétales qui ne respectent pas la réglementation en matière de prix et de norme d’application obligatoire. Une situation aggravée par l’insécurité dans la partie septentrionale du pays à cause de la nébuleuse Boko Haram et à l’Est Cameroun du fait des conflits armés en République centrafricaine. Les conséquences en sont multiples, notamment  la mévente des produits locaux et la constitution des surstocks. Une situation qui pousse les entreprises à mettre le personnel en chômage technique.

Les opérateurs de la filière des oléagineux exigent ainsi l’annulation sans délai de toutes les autorisations d’importation d’huiles végétales ne respectant pas la réglementation en vigueur et le contrôle systématique des containers brocantes afin de détecter les cargaisons d’huiles raffinées qui y sont dissimulées. Ils invitent en outre les consommateurs à prendre leurs responsabilités, en refusant d’acheter des huiles végétales non conformes à la norme NC77 ; 2002-03. Leur santé et celle de la filière passent par cet acte patriotique.

© CAMERPOST par Achille Nayé

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz