Cameroun : Les études techniques lancées pour l’Aménagement de la plaine du Logone – 07/10/2014

Le projet prévoit l’endiguement du fleuve et le développement d’agro-industries locales.

Traveaux sur le Logone. Photo d'illustration
Traveaux sur le Logone. Photo d’illustration

Le marché des études techniques en vue de la construction d’une digue et d’une route, la protection des berges et l’aménagement des infrastructures hydro-agricoles le long du fleuve Logone, a été attribué en fin septembre. Le gouvernement lance ainsi un grand projet d’équipement sur 330 km de longueur mais dans un bassin rayonnant sur l’Extrême-Nord, l’ensemble du pays et les deux bords des frontières septentrionales. Il devrait apporter une solution pérenne aux problèmes environnementaux et économiques de la région à l’entour du Logone ; après que des inondations ont montré les limites de la digue actuelle souvent réhabilitée mais régulièrement débordée par les eaux.

Au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) qui supervise les deux pans ponctuel et à venir du projet, l’on explique que l’impact social et économique des futures digues et routes est certain. La mise en valeur de cette zone frontalière permettra précisément de transformer en biens et services les potentialités de la plaine du Logone et d’augmenter la production agricole et pastorale en même temps que pourra émerger dans la zone un pôle agro-industriel. L’infrastructure digue-route couplée ou séparée (les études commandées, dont les résultats seront connus dans un an, proposeront une solution à cet égard) traversera une demi-douzaine d’arrondissements entre Gobo (Mayo-Danay) et Kousseri (Logone-et-Chari). Elle servira aussi à désenclaver des localités environnantes en attendant d’évacuer la production générée par le nouvel environnement favorable à la création d’emplois.

L’aménagement hydro-agricole adossé à la digue se composera, en effet, de retenues d’eau ; de micro-barrages ; de canaux d’irrigation continue en toute saison… Par ces moyens, le gouvernement envisage subséquemment le développement de la riziculture déjà présente dans cette région à l’est de l’Extrême-Nord. L’activité de pêche sur le fleuve devrait aussi croître grâce aux barrages nouveaux, tout comme les cultures de l’oignon, du niébé dont l’industrie de fabrication des biscuits est demandeuse.

Le milliard de francs affecté du budget d’investissement public du Minepat pour réaliser les études techniques produira donc ses fruits d’ici 2015. Avant la phase de lancement des travaux qui est prévue en 2016.

Source : © Cameroon Tribune

Par Jean Baptiste KETCHATENG

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Cameroun : Les études techniques lancées pour l’Aménagement de la plaine du Logone – 07/10/2014"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Francisca Mboe

ermergence

wpDiscuz