Cameroun : Les douanes africaines présentent leur stratégie de Modernisation – 09/07/2015

Minette Libom Li Likeng , directrice général des douanes | DR
Minette Libom Li Likeng , directrice général des douanes | DR

Elles ont initié mercredi à Yaoundé, une discussion avec les bailleurs de fonds pour le financement de leurs projets.

C’est pour faciliter le commerce, renforcer le contrôle sur les biens et les personnes, assurer la sécurité et la protection de la société et de l’environnement que les douanes d’Afrique centrale et de l’Ouest ont enclenché un processus de modernisation de leurs administrations. Cette réforme passe par la simplification des procédures, l’amélioration du système de contrôle, la modernisation des systèmes informatiques et la protection de l’espace économique. Pour Minette Libom Li Likeng, directeur général des douanes camerounaises, « cette réforme coûte cher ». D’où l’ouverture hier, de la première conférence des donateurs de la région de l’Organisation mondiale des douanes de l’Afrique occidentale et centrale (OMD-AOC). La rencontre est l’occasion, pour les 23 pays-membres de cette organisation, de susciter l’intérêt des bailleurs de fonds et de créer un réseau de donateurs en faveur de cette réforme douanière. Car, comme l’a affirmé le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, « les ressources allouées pour la modernisation des douanes demeurent quelque peu insuffisantes. Les douanes ont besoin de l’accompagnement des pouvoirs publics, des partenaires techniques et des bailleurs de fonds ».

Ainsi, les discussions iront dans le sens de la mobilisation et de l’optimisation des ressources destinées au financement des programmes de réforme et de modernisation des douanes de cette partie du continent. Pour l’heure, le gouvernement japonais, l’Union africaine, la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac) figurent ente autres au rang des partenaires. Les travaux se déroulent d’ailleurs sur le thème : « Contraintes et opportunités du financement des politiques de modernisation douanières dans le contexte de la facilitation et la sécurisation des échanges ». C’est le cadre indiqué, selon le secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), Kunio Mikuriya, « de se comprendre, de prendre connaissance des exigences des douanes et des attentes des partenaires ».

Il sera également question, selon Minette Libom Li Likeng, vice-présidente de l’OMD-AOC, de poursuivre les efforts de communication et de sensibilisation sur le rôle que doivent jouer les douanes dans le développement et la consolidation des économies. En effet, les douanes d’Afrique centrale et de l’Ouest aspirent à réaliser des projets pour améliorer la santé des citoyens, la prospérité de l’économie, l’éradication de la pauvreté et la réduction des inégalités. La conférence prend fin jeudi à Yaoundé.

Source : © Cameroon Tribune

Par Marilyne NGAMBO TCHOFO

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz