Cameroun – Les atouts de Douala pour l’organisation de la Can 2019 – 20/05/2014

Des experts de la Caf ont visité les infrastructures sportives et sanitaires de la ville samedi.

Maquette du nouveau Stade de Douala - Photo: © Cameroon-Info.Net
Maquette du nouveau Stade de Douala – Photo: © Cameroon-Info.Net

Douala peut bien accueillir certaines rencontres, si le Cameroun est retenu pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2019. C’est ce qui ressort de la visite des inspecteurs de la Confédération africaine de football (Caf) et des membres du comité de normalisation du football du Cameroun. Vendredi et samedi derniers, le Malien Amadou Diakité, Joseph Owona, et le Sg du ministère des Sports et de l’Education Physique (Minsep), Emmanuel Wonyu, ont visité les infrastructures sportives, sanitaires et hôtelières disponibles ou en construction. Dès leur arrivée à Douala, la délégation a été reçue par le délégué du Gouvernement auprès de la Cud, Fritz Ntonè Ntonè.

La cité et ses atouts ont été présentés aux hôtes. En matière d’hébergement, Douala compte de nombreux hôtels et autres sites d’accueil, la sécurité a été renforcée avec la création de nouveaux commissariats et des brigades de gendarmerie. Une bonne partie de la voirie est en réfection et de nouveaux axes routiers sont en création. Cela permettra une bonne mobilité. Les télécoms connaissent aussi une évolution. Le Cameroun et Douala en particulier ont la capacité de gérer le flux de personnes qui arrivera si le pays est choisi, a précisé le délégué du gouvernement Douala. « C’est le Cameroun en miniature ».

Samedi, les inspecteurs de la Caf étaient au stade Omnisports, à l’hôpital général et à l’hôpital gynéco-obstétrique en chantier à Yassa. Avec sa capacité de 320 lits dont 220 fonctionnels, son personnel, l’hôpital général de Douala en service depuis 1989, peut faire face à bien des situations. D’ici 2019, d’autres formations sanitaires verront le jour. Pour de qui est du stade Omnisports, il a besoin de se refaire une santé.

Toutefois, un autre stade qui respecte les normes mondiales est en construction du côté de Yassa. Il pourra accueillir 60.000 personnes. Avant de quitter Douala, Amadou Diakité a reconnu l’accueil chaleureux du peuple et des autorités locales et les dispositions prises. Il souhaite bonne chance à notre candidature. Pour le président du comité de normalisation, Joseph Owona, « nous avons montré ce que nous avons et ce que nous pouvons faire ».

Source : Cameroon Tribune

Par ONANA MEBENGA