Cameroun : les 2èmes journées portes ouvertes de la douane se préparent

La  douane camerounaise pour un nouveau challenge | DR
La douane camerounaise pour un nouveau challenge | DR

Camerpost a assisté à la deuxième réunion préparatoire qui s’est tenue mardi 12 janvier 2016 à Douala. Transitaires, acconiers et autres acteurs du secteur portuaire ont répondu présents au rendez-vous.

« La douane numérique, la voie vers une intégration accrue ». C’est sur ce thème que vont se tenir le 25 janvier 2016, les 2èmes journées portes ouvertes douanes-partenaires privés à Douala. Un événement qui intervient dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la douane. Les préparatifs vont bon train dans la métropole économique. C’est ce qu’on retient de la deuxième réunion préparatoire tenue hier dans la ville. Il est question pour cette édition de sensibiliser sur le combat contre la mal gouvernance qui découle notamment de la non maîtrise de la valeur des marchandises, de la prolifération des fausses exonérations, des dispenses à grande échelle des attestations de vérification à l’importation (AVI) ainsi que des abattements de valeur imposable sur les véhicules usagés, avec pour conséquence la minoration de la valeur imposable des marchandises importées. Comme innovations, on annonce la disponibilité de près de 75 stands de 25 m2 chacun. En plus, le grand rendez-vous pour la première fois aura lieu en présence du tout nouveau Directeur général des douanes, Edwin Fongod Nuvaga nommé le 2 octobre 2015 en remplacement de Minette Libom Li Likeng, actuellement Ministre des Postes et Télécommunications.

L’opportunité sera donnée une fois de plus, comme il y a deux ans (alors que se tenaient les 1ères journées portes ouvertes), de mettre tous les acteurs ensemble. « Ainsi, tous ceux qui croyaient que la Douane est la seule responsable du processus de dédouanement, verront  contrairement en 2014,  près de 75 stands des différents acteurs impliqués dans le processus de dédouanement », ont avancé les organisateurs à Camerpost. « Nous voulons mieux faire connaître ce que nous faisons, et comment nous le faisons, pour éviter les procès d’intention mal montés », renchérissent ces derniers. Par ailleurs, la Journée internationale de la douane est parrainée par l’Organisation mondiale des douanes. Celle-ci compte 150 états membres et a son siège social à Bruxelles. Son but est de faciliter le commerce et les voyages pour tous les citoyens du monde. Célébrée chaque année, ladite journée spéciale souligne les efforts des hommes et des femmes qui travaillent dans les administrations douanières du monde entier. Elle rappelle comment les douanes contribuent à assurer la sécurité et la prospérité des collectivités comme par exemple en luttant contre les trafics de drogue ou de contrefaçons.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa