Cameroun : les 12 axes destinés à booster le commerce extérieur – 30/03/2015

Les 12 axes destinés à booster le commerce extérieur au Cameroun | Photo d'illustration
Les 12 axes destinés à booster le commerce extérieur au Cameroun | Photo d’illustration

Le Comité de compétitivité du Cameroun vient de proposer 12 axes aux secteurs public et privé du pays destinés à booster son commerce extérieur du pays.

Dans une note auxdits acteurs et dont APA a obtenu copie, cet organisme public classe ses propositions autour de deux grands axes que sont la diversification de l’économie pour accroître l’offre des produits à l’exportation, mais aussi l’implication accrue des entreprises dans la sophistication et la labellisation des produits ‘’Made in Cameroon”.

Le Comité suggère la poursuite de la diversification de l’économie, à travers l’organisation, suivant une approche chaîne de valeur, des filières de croissance prioritaires ciblées avec un accompagnement public permettant de renforcer la compétitivité des segments stratégiques, la politique des ‘’Agropoles” devant être poursuivie avec plus d’efficacité, l’accélération de la mise en place des Zones économiques, les filières bois, coton/textile/confection pouvant être retenues au départ comme sites pilotes.

Il faut rendre opérationnelle l’Agence de promotion des exportations, mettre en place une stratégie d’accompagnement des entreprises exportatrices à travers la simplification des procédures, l’accès au financement ainsi que la mise à niveau des sociétés de transformation.

Il s’agit aussi, selon le Comité, de développer des infrastructures d’accompagnement à l’export, notamment les marchés frontaliers, la construction de zones de conditionnement et de stockage, de soutenir le Programme national de mise à niveau des petites et moyennes industries (PMI) en particulier celles transformant les matières premières locales et tournées vers l’exportation.

Les secteurs public et privé sont également appelés à développer des pôles de compétitivité et des initiatives de clusters, à encourager le commerce régional et sous-régional, à déployer une véritable stratégie pour la conquête des marchés de niche, à mettre en place une stratégie de développement du commerce transfrontalier de produits vivriers.

Le Comité de compétitivité du Cameroun encourage aussi l’implication accrue des entreprises dans la qualité et la labellisation des produits, et le lancement d’une étude spécifique sur le potentiel d’exportation des principaux produits camerounais d’exportation.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz