Cameroun – Léon Aimé Zang : « L’équipe a été rajeunie à 90% »

Léon Aimé Zang, Président d'Apejes | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo
Léon Aimé Zang, Président d’Apejes | © CAMERPOST / Olivier Ndema Epo

Le Président d’Apejes de Mfou analyse les résultats de son équipe depuis le début du Championnat

Comment expliquez-vous les mauvais résultats du club par rapport aux deux précédentes saisons

En réalité l’équipe a été rajeunie à 90% pratiquement. Nombre de nos joueurs étaient en fin de cycle. Il fallait que nous reprenions le travail à la base. Aujourd’hui notre équipe est constituée de jeunes joueurs âgés en moyenne de 18 ans. Nous nous devons donc d’être tolérants et patients. Il ne faut pas courir, car les résultats viendront avec le temps. Les enfants ont mal commencé. Au bout de quelques journées j’en suis certain ils n’auront plus peur, seront moins paresseux et renoueront avec les victoires.

L’on a cru voir Apejes revenir après deux victoires consécutives. Pourtant le club est rapidement retombé dans ses travers. Que s’est-il passé ?    

C’est tout simplement la jeunesse. Quand l’on ne s’attend pas à un bon match, c’est tout le contraire qui se produit. Ce fut le cas contre Ums. Face à Astres de Douala qui est un adversaire moyen ils ont commis des erreurs. Des erreurs individuelles. De toutes petites erreurs à quelques minutes de la fin. Nous avons pris deux buts en l’espace de trois minutes. Il était trop tard pour revenir au score. C’est du passé. Nous comprenons qu’ils sont jeunes. Nous allons continuer à les soutenir et à travailler pour que les résultats soient meilleurs.

Apejes n’est-il pas victime du syndrome Kuate Fotso…

Il n’existe pas de syndrome Kuate Fotso. La preuve, il n’était pas avec nous durant les deux précédentes saisons. Les enfants que nous avons lancés dans le bain dernièrement ne nous déçoivent pas, même s’ils ont beaucoup à apprendre. Nous allons continuer à leur faire confiance. Ils vont progresser au fil des matches. L’on passe par là avant de prétendre un jour au titre de meilleur buteur du Championnat. Nous faisons confiance à la jeunesse. Ces jeunes, nous continuerons à les faire jouer.

Nous sommes en plein Championnat mais Apejes dispute encore des rencontres amicales…

Non. L’encadrement technique de l’équipe nationale junior nous a sollicités. Il était de bon ton de lui apporter ce soutien dont elle a besoin. Nous avons fait jouer de jeunes joueurs, des juniors et des cadets. Ce n’était pas l’équipe première d’Apejes. Ils peuvent jouer toutes les quarante-huit heures sans aucun souci.

© CAMERPOST par Olivier Ndema Epo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz