Cameroun : l’éducation de la jeune fille au centre d’une conférence à Yaoundé

L’éducation de la jeune fille au centre d’une conférence à Yaoundé | Photo d'illustration
L’éducation de la jeune fille au centre d’une conférence à Yaoundé | Photo d’illustration

Dans le cadre des activités qui meublent le BIFTY 2016, une conférence sur le thème « Relais pour la Jeune Fille Vulnérable du Cameroun » est annoncée le 28 juillet 2016 dans la capitale politique. Celle-ci verra des personnalités féminines ayant réussi grâce à leur éducation scolaire, sociale et professionnelle mener une réflexion stratégique autour de ce thème devant un panel de plus de 350 participants.

La romancière Calixte Beyala ; la journaliste Denise Epoté ; Les éventuels représentants des Ministères de la Promotion de la Femme et la Famille, Ministère des Affaires Sociales, la représentante du PNUD Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Cameroun Madame Najat ROCHDI et bien d’autres. Elles sont nombreuses à avoir accepté de donner de leur temps et de leur savoir à cette noble cause.

Les objectifs visés au travers de cette conférence, apprend CAMERPOST, sont entre autres d’interpeler et sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur l’importance de l’éducation en général et celle de la jeune fille en particulier; Créer l’éveil de conscience; Suggérer des solutions viables.

Par ailleurs, concept mis en place par On-Spot Cameroon, le Bifty se veut promoteur de la jeunesse africaine en générale et camerounaise en particulier. On-Spot Enterprises a la paternité du concept/mouvement “BIFTY” dont la première édition africaine s’est tenue au Cameroun du 26 juillet au 09 août 2014, sous le très haut patronage de Chantal BIYA, première Dame du Cameroun et Ambassadrice du BIFTY et Afrique. Le mouvement regroupe une dizaine d’institutions ministérielles, une vingtaine d’annonceurs et près de 150 000 jeunes et adultes.

© CAMERPOST par Linda Mbiapa