Cameroun : Le traitement de l’hépatite virale passe de près de 4 millions à 1 million 100 mille Fcfa

Le docteur Mauricau, gastro enterologue, analyse la décision du Minsanté | DR
Le docteur Mauricau, gastro enterologue, analyse la décision du Minsanté | DR

La nouvelle annoncée hier lors d’un point de presse par André Mama Fouda, Ministre de la Santé publique, réjouit des Gastro-entérologues et est saluée par les malades qui se plaignaient du coût excessivement élevé de la médication.

L’hépatite est une inflammation du foie, selon l’OMS 170 à 180 Millions de personnes soit 3% de la population mondiale sont infectés par le virus de l’hépatite C et 6,7% soit 350 millions sont porteurs du virus de l’hépatite B. Dans le but de combattre la pandémie, André Mama Fouda, Ministre camerounais de la Santé publique vient de procéder à la baisse substantielle du coût du traitement des hépatites virales de l’ordre de 50 à 80%. Lors d’un point de presse dans l’après-midi du lundi 11 janvier 2016 à Yaoundé, André Mama Fouda a également annoncé des facilités dans l’accès au nouveau traitement de l’hépatite virale C qui vient d’être introduit au pays. Avec comme avantages une diminution du taux de prévalence. « Il s’agit d’un traitement révolutionnaire en ceci qu’il est efficace, moins coûteux, et se prend de façon orale. De plus, les malades atteints des hépatites virales pourront être soignés en 3 ou 6 mois contrairement à un an et demi comme par le passé », a-t-on appris. Une nouvelle qui ne laisse pas indifférent des patients abordés à l’Hôpital Général de Douala : « C’est une avancée significative pour le Cameroun que de réduire le coût du traitement des hépatites virales. Nous ne pouvons que saluer cette initiative gouvernementale qui intervient dans un contexte camerounais où 40% de la population vivent dans une extrême pauvreté ».

Décryptage

Mauricau K. Fodjo, Hépato-Gastro-Entérologue, d’ailleurs invité au 20h sur les antennes d’Equinoxe TVne ne masque pas son sourire : « je tiens d’abord à remercier cette action du Gouvernement salvatrice pour ce qui est de cette pandémie car les hépatites sont des tueurs silencieux. Cette baisse de prix est une bonne nouvelle pour le Cameroun. En guise de clarifications, dans le nouveau traitement de l’hépatite, cela a beaucoup évolué. Il y a six ans le traitement de l’hépatite était environ de 8 millions de Fcfa par mois ». L’interlocuteur renchérit : « en 2014, il est passé de 3 millions 736 mille Fcfa. Aujourd’hui, avec cette baisse, ce sera environ dans les 1 million 100 mille Fcfa. Cela dépend du génotype. Ce qu’on appelle Hépatite C ne l’est pas toujours. Il y a d’abord un bilan à faire pour parler véritablement de l’hépatite C. Les génotypes les plus fréquents au Cameroun sont les génotypes 1 et 4. Il faut féliciter cette action du Gouvernement car c’est un traitement qui coûte près de 500 millions de Fcfa en Europe ».

Conseils

Le spécialiste exhorte les populations à se faire dépister de sorte à encourager les efforts déployés par le Gouvernement. « La lutte contre les hépatites virales doit être participative. La population camerounaise doit se faire dépister et c’est à partir du dépistage qu’on peut déterminer le type du génotype. Il faut éviter l’évolution de la cirrhose ou du cancer du foie. Le plus important est de se faire dépister », recommande le médecin pour qui, avec l’arrivée d’un traitement efficace, il urge de « mettre sur pied un programme national de lutte contre les hépatites. Il s’agit là d’une stratégie en vue de décentraliser la lutte contre les hépatites au niveau des régions, au niveau des départements. Ce qui passera par l’information, la formation du personnel médical, paramédical, la formation des enseignants de sorte à alphabétiser cette stratégie pour amplifier la lutte ».

© CAMERPOST par Linda Mbiapa

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz