Cameroun : le torchon brûle entre la FECAFOOT et la LFPC

Tombi à Roko, président de la Fécafoot | DR
Tombi à Roko, président de la Fécafoot | DR

La Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) a accusé la Ligue de football professionnel (LFPC) de « semer le trouble dans l’opinion », voire de vouloir la « discréditer » en choisissant «la voie des médias en omettant toutefois de leur donner l’information exacte », concernant un chèque retourné impayé de 100 millions FCFA représentant la 1ère tranche de l’appui fédéral pour le paiement des indemnités des officiels au titre de la saison 2015-2016.

Dans un communiqué publié mardi son secrétaire général adjoint, Patrick Eugène Ebodé Tsanga, « s’interroge sur le sens de la démarche de la Ligue qui, plutôt que de se rapprocher de la fédération pour régulariser une situation qui, du reste, ne posait pas de problème majeur, a choisi la voie des médias en omettant toutefois de leur donner l’information exacte ».

Et de dénoncer des «attitudes et actions regrettables, complètement aux antipodes de l’idéal de bonne collaboration attendu de [la Ligue] qui est sub-délégataire de service auprès de la FECAFOOT, un déficit de bonne collaboration qui, selon lui, «ne pourra être considéré comme une raison valable pour différer une fois de plus le démarrage des championnats professionnels».

La FECAFOOT se réserve le droit de tirer toutes les conséquences qui en découleraient, a menacé M. Ebodé Tsanga, relevant par ailleurs que la Ligue, 5 ans après sa création, devrait pouvoir générer ses ressources propres sans attendre des subventions de la FECAFOOT, d’autant qu’il est communément admis que ce sont les ligues professionnelles qui allouent des subventions aux fédérations pour le développement du football amateur.

Cette sortie musclée, constate-t-on, intervient au lendemain de la publication, par le président de la LFPC, Pierre Semengue, d’un communiqué informant le public que le chèque de 100 millions FCFA, émis le 14 janvier dernier auprès de la Commercial Bank Cameroon (CBC) en faveur de son institution par la fédération en vue de soutenir le début de la saison, annoncé pour fin janvier, «est malheureusement rentré impayé», la banque évoquant des «raisons techniques».

« C’est dire que la Ligue est toujours au point de départ vis-à-vis de la subvention de la FECAFOOT », s’est-il lamenté.

Pour la Fédération, s’appuyant sur «des renseignements recueillis auprès des banques», cette situation est plutôt la résultante des nouveaux règlements de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC), suivant lesquels les paiements d’un montant égal ou supérieur à 100 millions FCFA ne peuvent plus être effectués par chèque, mais uniquement par virement, des règlements ne lui ayant pas encore été notifiés.

On rappelle par ailleurs que les comptes de la FECAFOOT domiciliés à Ecobank et Union Bank Africa (UBA) sont scellés depuis deux semaines, suite à une décision du Tribunal arbitral, saisi par une faction dissidente annulant l’élection, fin septembre dernier, de Tombi à Roko Sidiki à la présidence d’instance.

© CAMERPOST avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz