Cameroun : le taux d’exécution du budget d’investissement public exécuté à 45% – 11/06/2015

Emmanuel Nganou Djoumessi, le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) | DR
Emmanuel Nganou Djoumessi, le ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) | DR

Le taux d’exécution du budget d’investissement public (BIP) du Cameroun s’est élevé à 45% au 31 mai 2015, a appris APA jeudi auprès des services compétents du ministère de l’Economie, du Plan et de l’Aménagement du territoire (MINEPAT).

Ces performances mitigées s’expliquent par des «pesanteurs» enregistrées dans plusieurs départements ministériels, sur lesquels l’évaluation s’est avérée «préoccupante».

Au cœur de ces dysfonctionnements, le gouvernement pointe les retards accusés dans le décaissement tardif des subventions et fonds de contrepartie par certains gestionnaires de crédits, qui plombe les engagements du BIP.

Face à la situation, le MINEPAT vient d’engager une étude diagnostique des départements qui trainent le pas, afin de porter le taux desdits engagements à au moins 85% d’ici fin juillet.

Le budget du Cameroun pour 2015 est de 3.746, 6 milliards FCFA, dont 30,7 % représentant le BIP contre 30,2 % en 2014.

Son exécution, associée au lancement d’un Plan nationale d’urgence triennal pour l’accélération de la croissance d’un coût de 925 milliards FCFA, table sur un objectif de croissance de 6,3%.

Selon les projections du Fonds monétaire international (FMI), 2015 sera toutefois particulièrement difficile pour le Cameroun du fait de la baisse des prix du pétrole sur le marché international et des tensions sécuritaires aux frontières de l’Est et de l’Extrême-Nord.

© CamerPost avec © APA