Cameroun : Le régulateur du marché financier d’Afrique centrale retire le visa à la BDEAC – 03/11/2014

Rafael TUNG NSUE, Directeur Général de COSUMAF.
Rafael TUNG NSUE, Directeur Général de COSUMAF.

La Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (COSUMAF) a retiré le visa à la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) dans le cadre de l’opération d’emprunt obligataire par appel public à l’épargne ‘’BDEAC 4,5 pour cent brut 2014-2021’’.

Cette décision est motivée par ‘’l’absence d’actes matérialisant le placement des titres dans la sous-région” de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC).

D’après le régulateur, la BDEAC qui a introduit une demande de visa le 13 février 2014 ‘’pour pouvoir procéder à l’émission d’un emprunt obligataire par appel public à l’épargne dénommé +BDEAC 4,5 pour cent brut 2014-2021+” d’un montant de 35 milliards de francs CFA, n’a pas matérialisé cette demande à la date impartie.

Par ailleurs, ‘’l’absence d’une demande de prorogation de la période de souscription par l’émetteur auprès de la COSUMAF” constitue l’une des raisons de ce retrait.

Le communiqué de la COSUMAF signé de son président Rafael Tung Nsue précise que ce retrait du visa entraîne d’office ‘’l’annulation de l’opération de l’emprunt obligataire correspondante” et que ‘’la BDEAC est autorisée sous réserve de la mise à jour des informations juridiques, économiques et financières à soumettre un nouveau document d’information visa à la COSUMAF”.

D’après des observateurs, l’échec de cette opération est un coup dur pour la Bourse des valeurs mobilière d’Afrique centrale (BVMAC) qui a du mal à mobiliser des souscriptions aussi bien dans le compartiment des actions que celui des obligations, par rapport à sa rivale, la Douala stock exchange (DXS) qui connait un frémissement d’activités.

© CamerPost avec © APA

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
wpDiscuz